Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Picouly défend Najat Vallaud-Belkacem




Picouly défend Najat Vallaud-Belkacem


L’écrivain français Daniel Picouly n'a pas apprécié la comparaison d'un polémiste de l’émission française «Les Grandes Gueules» entre Najat Vallaud-Belkacem et Nabilla, toutes les deux d’origine marocaine. Il l'a fait savoir, lundi dernier, au principal intéressé dans l'émission de RMC et il a pris la défense de la ministre française de l'Education nationale. Depuis qu'elle est devenue ministre de l'Education nationale, Najat Vallaud-Belkacem est régulièrement prise pour cible par les éditorialistes et les polémistes. Dans l'émission  «Les Grandes Gueules», Charles Consigny ne l'avait pas ménagée lors de sa nomination en août dernier : «C'est comme si on nommait Nabilla à la tête de la NASA». Ces propos, Daniel Picouly ne les a pas oubliés et il a voulu prendre la défense de NVB face au polémiste.
«Vous avez comparé Najat Vallaud-Belkacem à Nabilla. J'ai trouvé ça strictement scandaleux. J'ai trouvé ça quasi obscène. Vous faites partie, avec des discours comme cela, de ceux qui dénigrent tout. Vous affaiblissez des valeurs qui sont fondamentales», a expliqué l'écrivain et journaliste, qui trouve le comportement de Charles Consigny « incorrect».
Relancé sur le sujet, le polémiste des GG a sorti une nouvelle fois la sulfateuse pour critiquer l'action de l'une des ministres les plus importantes du gouvernement Valls : «Tu as du mal à comprendre ma blague. Nabilla est très intelligente et quelqu'un qui sait magnifiquement jouer sur les travers de son époque. Elle a saisi que nous vivions l'ère du vide. Elle s'est précipitée là-dedans et elle est devenue une star moderne. Elle a réussi comme ça à se sortir de son trou et elle est devenue une espèce de people. Pour moi, Najat Vallaud-Belkacem, c'est la même chose. Elle a saisi que la politique était frappée d'incurie. Elle s'est dit qu'elle allait faire de l'incurie politique. Elle a compris que la politique c'était rien, que c'était que des symboles, que c'était que des messages et qu'il suffisait qu'elle soit femme, qu'elle soit jeune, etc... pour faire sa carrière». 

Libé
Samedi 2 Mai 2015

Lu 512 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs