Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Participation du Maroc aux travaux du Comité des représentants permanents de l’UA

Le 29ème Sommet des chefs d’Etat et de gouvernement se tiendra les 3 et 4 juillet




La 34ème session ordinaire du Comité des représentants permanents (COREP) de l'Union africaine (UA) s’est ouverte mardi à Addis-Abeba, avec la participation des représentants des pays membres de cette institution panafricaine, dont le Maroc.
Le Maroc, qui a regagné en janvier dernier sa famille institutionnelle africaine, est représenté à ce conclave par une importante délégation conduite par Bouchaib Eloumni, représentant permanent adjoint du Royaume auprès de l'UA.
L'un des principaux sujets à considérer pour le 29ème Sommet sera la réforme de l'Union africaine dont le suivi de la mise en œuvre, conformément aux décisions des Sommets de juillet 2016 et janvier 2017, a été «solidairement confié» aux présidents Paul Kagamé (Rwanda), Idriss Déby Itno (Tchad) et Alpha Condé (République de Guinée et président en exercice de l'UA), a indiqué le président de la Commission de l'UA,  Moussa Faki Mahamat, à l'ouverture de cette 34ème session qui aura comme toile de fond les discussions autour d’un plan d’action pour mieux «tirer pleinement profit du dividende démographique de l’Afrique en investissant dans la jeunesse», thème de la 29ème Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement qui se tiendra les 3 et 4 juillet courant au siège de l’Union africaine (UA).
Les travaux du 29ème Sommet de l’UA ont ainsi débuté avec la 34ème session ordinaire du COREP, qui se poursuivra jusqu’à mercredi, préparatoire aux travaux de la 31è session ordinaire du Conseil exécutif qui examinera les différentes questions stratégiques inscrites à l’ordre du jour des Chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union, notamment les questions de paix et de sécurité en Afrique, en particulier les crises en Somalie, en Libye, au Soudan du Sud et au Burundi, ainsi que la réforme de l’organisation panafricaine pour la rendre plus efficace, outre l'élection aux deux postes de commissaires aux Affaires économiques et aux Ressources humaines et l’adoption du budget de 2018 de l’UA.
Initié sous le même thème de la session de janvier dernier à savoir «Tirer pleinement profit du dividende démographique en investissant dans la jeunesse», ce Sommet aura à examiner aussi une panoplie de questions brûlantes, en particulier la paix et la sécurité dans le continent.
La 29ème session ordinaire de la Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union africaine clôturera ensuite le Sommet, avec une déclaration finale des différents travaux.
Mais si les questions thématiques, comme l’émancipation des jeunes et leurs droits au travail et à la santé, la lutte contre le terrorisme, les crises qui secouent le continent auront la part belle lors des travaux du Sommet, il n’en reste pas moins aussi que la question du financement de l'UA demeure à l'ordre du jour.

Jeudi 29 Juin 2017

Lu 1166 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs