Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Participation active de la CMJC à la COP22




Le Maroc sera représenté à la COP22, prévue du 7 au 18 novembre courant à Marrakech, par une "large coalition associative" qui va faire entendre la voix de toutes les catégories exclues du processus décisionnel sur les problématiques liées aux changements climatiques et exprimer leurs attentes et préoccupations. Il s'agit de la Coalition marocaine pour la justice climatique (CMJC) qui a organisé une série de rencontres cette année, en préparation à la prochaine conférence planétaire sur les changements climatiques, axées sur l’intégration du genre et des jeunes ainsi que "toutes les catégories marginalisées" pour qu’elles puissent exprimer leurs points de vue sur les changements climatiques et leurs effets socioéconomiques.
La Coalition a choisi de faire de la COP22 un moment fort, tant du point de vue des mobilisations en direction des décideurs politiques, qu’au niveau des articulations faites entre les différents mouvements nationaux et internationaux. La stratégie de la CMJC s’est donc construite sur différents espaces et plusieurs temps. Il y a d’abord la zone bleue. La Coalition sera présente, en tant que Coalition et via certains de ses membres et ceux de ses réseaux partenaires nationaux et internationaux, qui sont accrédités au niveau de la CCNUCC. La zone bleue, accessible aux associations et structures accréditées au niveau de la CCNUCC, est celle des négociations. Un Comité international «In-Out» a été mis en place, pour servir de passerelle entre divers espaces (Zone verte et Zone autogérée) et porter les conclusions et recommandations dans les instances onusiennes.
Il y a ensuite la zone verte, autrement dit l’espace dédié à la société civile et organisé par le pôle société civile du comité de pilotage de la COP22 sera le lieu où , en plus de la tenue d’un stand, la CMJC verra la Dynamique femmes – l’un des piliers thématiques de la Coalition – présenter une grande diversité d’ateliers, de débats, de projections et de discussions sur les questions relatives à la question du genre et de l’égalité des sexes au sein d’un espace de 100m2. Par ailleurs, la CMJC organisera un «side-event», le 17 novembre courant, qui visera à permettre une meilleure compréhension du système extractiviste, à en évaluer les conséquences, à donner plus de visibilité aux résistances populaires et aux luttes pour résister  à son expansion et à dresser des pistes d’alternatives qui se mettent en place à travers le monde.
De plus, la Dynamique environnementale, élément structurant de la Coalition, et représentée notamment par l’Alliance marocaine pour le climat et le développement durable, alliance d’associations et des réseaux d’associations marocains actifs dans les domaines des changements climatiques et du développement durable, aura un espace de 100m2 au sein de cette zone. Dans cet  espace se tiendront de nombreux débats, échanges d’expériences et d’expertises sur des sujets cruciaux tels que l’énergie, l’eau, l’agriculture et les enjeux du développement durable.
La CMJC a, d’autre part, lancé un appel à une marche internationale le 13 novembre à Marrakech. En effet, les marches lors des mobilisations citoyennes sont un rendez-vous incontournable et la COP22 n’y fera pas exception. Cette marche tentera de démontrer que l’humanité entière dépend de l’environnement dans lequel elle évolue et que ce dernier, fragilisé par notre modèle économique, nécessite d’être fondamentalement repensé. «Le climat est l’affaire de tous et le 13 novembre, nous clamerons la nécessité absolue de mettre la justice et l’équité au centre des débats de la COP22 et des COP à venir», lit-on dans un communiqué de la CMJC. «Les décisions politiques ne sont pas impunément prises et nous serons là, cette année encore, pour démontrer la profondeur et la durabilité de l’engagement de la société civile nationale et internationale», ajoute-t-on de même source.
S’inscrivant dans la continuité des vastes mobilisations depuis le sommet de la Terre, des mouvements sociaux et des citoyens, la Coalition marocaine appelle à une large mobilisation du 14 au 18 novembre dans l’espace autogéré. Un appel a été lancé aux mouvements sociaux, associations, réseaux d’associations, coopératives, syndicats et citoyens du monde entier, afin de faire de la COP22 un rendez-vous essentiel pour partager leurs mobilisations, leurs résistances, faire converger leurs propositions et renforcer leurs luttes face aux dangers imminents qui guettent la planète si des mesures urgentes, concrètes ne sont pas prises par les Etats.

 

A.A
Samedi 5 Novembre 2016

Lu 1422 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs