Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Ouarzazate : Des lycéens français à pied d’œuvre pour une ferme moderne




Depuis quelques jours déjà, des lycéens de l’Association Tamounte du lycée Saint-Joseph d’Avignon (France) sont à l’œuvre au Maroc. Il s’agit de leur 13ème séjour et qui s’annonce sous les meilleurs auspices. Cette fois, ils  sont accompagnés du vétérinaire de l’association qui travaille sur le projet de l’élevage bovin et de la fromagerie, ainsi que d’un producteur de spiruline.
Telle une fourmilière, les lycéens français et les jeunes du village travaillent côte à côte sur les différents chantiers en cours. «Il était évident pour moi de revenir au village après un premier séjour, je suis émerveillée de voir tout ce qui a été fait en deux ans», dit Caroline, 17 ans. Sur le terrain, il sera absolument indispensable de finir le chantier de spiruline pour lancer la production qui doit impérativement débuter au mois d’avril avec les premières chaleurs. Les élèves ont aussi, avec toujours la même ardeur et le plaisir du travail bien fait, peint le laboratoire, achevé les travaux de ce dernier.
Ainsi, avec  Patrick Clément, ils ont achevé la construction du petit bassin de production, et notre vétérinaire-bricoleur s’est occupé de construire une roue à aube qui permettra d’agiter la spiruline en continue. «Je n’imaginais pas réellement comment cela pouvait se passer. Je suis cependant très content de participer au chantier», fait remarquer Benjamin. Tous les matins, un petit groupe de jeunes s’occupe de nourrir la spiruline, sous la direction du futur producteur. Les prochaines journées seront d’ailleurs consacrées à l’achèvement du bâtiment extérieur pour protéger  le bassin. Et la jeune Julie d’assurer. C’est là une ambiance pleine de découvertes ; c’est pour moi  un plaisir d’être ici parce que je me sens vraiment utile».
En parallèle, les jeunes ont  découvert le village, son histoire, ses traditions. «Ce matin, nous avons même pu manger le pain que deux jeunes filles du groupe ont elles-mêmes préparé avec les femmes», déclare Valérie Gensonnet, enseignante au lycée Saint Joseph. Un des objectifs des  projets est d’être ensemble avec les habitants du village. C’est pour cette raison que les élèves participent à tous les travaux annexes de la ferme : nettoyage des étables et récolte de la luzerne.

* Elève du lycée Saint Joseph d’Avignon

Audrey Clabau *
Mercredi 14 Avril 2010

Lu 489 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs