Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Open de surf d'Agadir : Les accros de la vague à l'honneur sur la plage d'Imouren




Open de surf d'Agadir : Les accros de la vague à l'honneur sur la plage d'Imouren
Près de 100 passionnés de surf et de bodyboard du Maroc et de l'étranger ont afflué, samedi et dimanche, pour prendre la vague sur la plage d'Imouran à l'occasion de l'Open d'Agadir, une édition relevée et favorisée par un climat doux, la beauté et la qualité du site et surtout par une organisation irréprochable d'une jeune association locale qui se fraye doucement son chemin parmi les pro des sports de glisses.
La compétition, qui en est à sa deuxième édition, est initiée par l'Imouran Surf Association sous l'égide de la Fédération royale marocaine de surf et bodyboard, avec une supervision de juges fédéraux qualifiés.
Des compétiteurs d'élites et amateurs venus, entre autres, de Russie, de France, des pays scandinaves et d'Allemagne, ainsi que de nombreux passionnés de différents clubs marocains ont été au rendez-vous tout comme la houle partout convoitée par ces jeunes constamment à la recherche des sensations fortes.
Il faut dire que la date choisie correspond à une période d'affluence touristique étrangère sur les plages de la première station balnéaire nationale.
Elle se situe aussi, selon les organisateurs, au milieu de la saison de surf au Maroc et coïncide avec la fin d'une étape du championnat du monde organisé à Las Palmas.
"L'Open d'Agadir est l'occasion de valoriser le bodyboard et le surf auprès d'un large public, en particulier parmi les jeunes", soutient Mohamed Wahbi, secrétaire général de l'Imouran Surf Association dans une déclaration à la MAP.
Destination pionnière de surf
En plein centre de la future station de Taghazout, le site d'Imouran, à 14 Km d'Agadir, est l'un des nombreux spots de surf sur le front de mer de la première station balnéaire nationale qui s'étend sur près de 100 Km de plage.
Avec son climat doux et ensoleillé sur presque 300 jours, Agadir est devenue une région pionnière de surf au Maroc.
Tout au long de l'année, ce site et bien d'autres, tels Tamri, Imessouane, Anchor Point, Devil's Rock, Bannana Beach, Sidi R'bat ou Tifnit, reconnus pour leur qualité et leur diversité, attirent des passionnés de surfs de différents coins du monde qui viennent chevaucher les meilleurs vagues de tout type et pour tous les niveaux.
"Ce spot mondialement connu des surfers offre un cadre idéal. Des compétitions de bodyboard et de surf y ont été déjà organisées", rappelle Mohamed Wahbi, citant l'Eurojunior 2008, le TOP 16 Maroc ou encore le championnat national.
L'association Imouran qui compte aujourd'hui plus de 140 adhérents, est l'un des rares clubs au Maroc à être dotés de "structures en dure et moderne", assure-t-il.
Le local de l'Association a été construit en 2006 "grâce à la sollicitude royale de même que le club a bénéficié à ses débuts d'une subvention de l'Initiative Nationale pour le développement humain (INDH), rappelle avec fierté ce banquier passionné de surf.
Et les résultats n'ont pas tardé. L'association compte de nombreux champions dans différentes disciplines, à l'image des frères Iddouch Brahim et Yassine, respectivement champion du Maroc en 2009 et un des Top 16 au niveau national, Ramzy Boukhiam, champion du Maroc junior et 8ème mondial junior ou encore Othmane Choufani, membre de l'équipe nationale et professionnel au sein de l'équipe Ripcurl Europe.
Outre sa vocation sportive, cette association joue aussi un rôle social indéniable dans la région. La plupart des adhérents sont des jeunes généralement démunis originaires d'Imouran et des localités voisines de Tamraght, Aourir et Taghazout.
Grâce à la formation dispensée au sein du club, la plupart ont pu décrocher des emplois de moniteurs au sein des nombreuses écoles de surf qui ont vu le jour ces dernières années.
Pour l'Imouran Surf Association, le pari est désormais d'ancrer durablement l'Open d'Agadir dans le calendrier européen et mondial. Pour cela, il faudrait consolider la notoriété acquise après l'accueil du circuit européen pendant les saisons 2007 et 2008 et surtout augmenter le budget et les Prize money pour atteindre le minimum requis par la fédération européenne.

MAP
Mercredi 28 Décembre 2011

Lu 1136 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs