Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Obama dévoile son plan contre l’EI

Objectif : Affaiblir et détruire les djihadistes en Irak et en Syrie




Obama dévoile son plan contre l’EI
Barack Obama a annoncé mercredi aux Américains sa volonté d'intensifier sa lutte contre les djihadistes de l'Etat islamique en autorisant pour la première fois des frappes aériennes en Syrie et une intervention accrue en Irak.
La décision du président des Etats-Unis de lancer des frappes en Syrie, pays en guerre civile depuis trois ans, illustre la gravité de la menace représentée par l'Etat islamique aux yeux du gouvernement américain. L'EI, qui a déclaré un califat sur les territoires qu'il a conquis en Syrie et en Irak, est accusé de procéder à des exécutions en grand nombre, entre autres exactions.
Il y a un an, Barack Obama avait failli lancer des frappes aériennes contre le gouvernement syrien pour avoir utilisé des agents chimiques contre la population, fin août 2013, dans la périphérie de Damas, avant de faire machine arrière.
Barack Obama a présenté son plan contre l'EI, auquel il fait référence par son ancien nom d'Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL), dans un discours solennel prononcé de la Maison blanche deux semaines après avoir été très critiqué pour avoir dit ne pas avoir "encore" de stratégie au sujet de l'EI en Syrie et six mois après avoir déclaré que les groupes comme l'Etat islamique étaient des acteurs mineurs.
"Notre objectif est clair : nous allons affaiblir, et finalement détruire, l'EIIL via une stratégie anti-terroriste globale et soutenue", a dit le président.
Il a dit vouloir pourchasser les djihadistes ultra-radicaux de l'EI "où qu'ils soient" via une "campagne systématique de frappes aériennes".
"Cela signifie que je n'hésiterai pas à agir contre l'EIIL en Syrie, ainsi qu'en Irak. C'est un principe central de ma présidence: si vous menacez l'Amérique, vous ne trouverez aucun sanctuaire", a déclaré le président.
Il a précisé qu'il allait étendre la liste des cibles à atteindre à l'intérieur de l'Irak au-delà des zones où il a autorisé des frappes ciblées depuis début août.
Barack Obama promet d'envoyer 475 conseillers américains supplémentaires pour aider les forces irakiennes, qui rejoindront le millier d'hommes déjà sur place. Mais elles ne s'engageront pas dans les combats. "Nous ne nous laisserons pas entraîner dans une autre guerre au sol en Irak", a dit le chef de la Maison blanche. 
L'Arabie saoudite, pays allié clé des Etats-Unis, accueillera sur son territoire une mission américaine d'entraînement des rebelles syriens, indiquent des responsables américains. Cette décision importante pourrait aider les Etats arabes du Golfe à rallier la coalition internationale voulue par les Etats-Unis.
L'effort est conditionné à l'approbation par le Congrès américain de 500 millions de dollars (près de 390 millions d'euros) pour entraîner et armer les rebelles. 
La décision saoudienne a été prise après un entretien téléphonique qu'avait eu auparavant Barack Obama avec le roi Abdallah, qui a demandé au gouvernement américain de faire plus pour résoudre le conflit syrien.
Il s'agit d'un changement majeur pour le président démocrate qui a axé l'essentiel de son bilan en politique étrangère à retirer d'Irak les dernières troupes américaines engagées par son prédécesseur George W. Bush dans un conflit qu'il jugeait inutile.
 

Reuters
Vendredi 12 Septembre 2014

Lu 512 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs