Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Nouveaux raids de la coalition internationale contre l’EI en Syrie

280 réfugiés syriens secourus en mer




Nouveaux raids de la coalition  internationale contre l’EI en Syrie
Les Etats-Unis et leurs alliés arabes ont lancé de nouvelles frappes aériennes contre les jihadistes de l'Etat islamique (EI) en Syrie, notamment contre des installations pétrolières sous contrôle du groupe, selon une ONG syrienne vendredi.
 C'est la deuxième fois en deux jours que ces installations sont visées par la coalition dirigée par les Etats-Unis dans la province de Deir Ezzor (est), selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH). Une cible non identifiée a été visée à Hassaka (nord-est).
 Dans la province de Deir Ezzor, au moins deux cibles ont été atteintes dans la nuit de jeudi à vendredi par les raids, a indiqué Rami Abdel Rahmane, directeur de l'OSDH, sans pouvoir dire dans l'immédiat si les frappes avaient fait des victimes.
Vendredi matin, l'OSDH a fait état de frappes sur un centre de commandement de l'EI dans les environs de la ville d'al-Mayadine, dans la province de Deir Ezzor, près de la frontière avec l'Irak. 
 Depuis le début mardi des raids aériens en Syrie de la coalition dirigée par les Etats-Unis, au moins 140 jihadistes et 13 civils ont été tués, selon l'OSDH.
L'objectif des frappes contre les installations pétrolières est d'assécher l'une des principales sources de revenu de l'EI. Les jihadistes, qui contrôlent plusieurs raffineries en Irak et en Syrie, revendaient le pétrole en contrebande à des intermédiaires des pays voisins, tirant selon des experts des bénéfices pouvant aller de 1 à 3 millions de dollars par jour. Par ailleurs, quelque 280 réfugiés essentiellement syriens secourus en mer ont finalement accepté de débarquer vendredi, après plus de six heures de négociations, sur l'île de Chypre, où les autorités ont déployé un dispositif important pour les accueillir.
Ces réfugiés à bord d'un chalutier parti vraisemblablement d'un port en Syrie ravagée par la guerre selon le ministère de la Défense, avaient exigé initialement d'être emmenés en Italie.
 Leur chalutier, qui naviguait à 50 milles nautiques au sud-ouest de la ville côtière de Paphos, a été secouru jeudi par le Salamis Filoxenia après avoir envoyé un signal radio de détresse faisant état de "mauvaises conditions météorologiques", selon le ministère de la Défense.
 Avec l'aide de l'équipage, les 345 passagers, dont 52 enfants, sont montés à bord du paquebot de 157 mètres qui a rejoint en soirée Limassol (sud de Chypre).
Mais après le départ des 700 passagers du paquebot devant débarquer sur l'île, quelque 280 des 345 réfugiés -secourus de façon quasi miraculeuse et se trouvant "tous en bonne santé" selon le patron du port de Limassol, George Ppouro- ont refusé de quitter le navire, au grand dam de la compagnie maritime.
Ils "voulaient que nous les emmenions en Italie", avait protesté le directeur général de Salamis Cruise Lines, Kikis Vassiliou. "Nous avons fait le maximum pour sauver leurs vies, nous leur avons donné à manger et maintenant ils veulent détruire cette entreprise", avait-il dénoncé, en évoquant des pertes de "centaines de milliers d'euros". 

AFP
Samedi 27 Septembre 2014

Lu 736 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs