Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Nouveaux affrontements entre la police et les manifestants kurdes

La Turquie exclut une intervention au sol unilatérale à Kobané




Nouveaux affrontements entre la police  et les manifestants kurdes
Des incidents violents ont opposé dans la nuit de mercredi à jeudi dans de nombreuses villes de Turquie la police turque et des manifestants kurdes qui dénoncent le refus du gouvernement d'Ankara d'intervenir en Syrie, a-t-on appris de sources officielles locales.
Malgré le couvre-feu militaire imposé dans six provinces du sud-est turc à majorité kurde, des centaines de manifestants sont à nouveau descendus dans les rues de Diyarbakir, Batman, Van ou Siirt, où ils ont lancé pierres et projectiles sur les forces de sécurité qui ont riposté avec des canons à eau et des gaz lacrymogènes.
Des incidents similaires se sont déroulés dans d'autres grandes villes du pays comme Istanbul, Ankara ou Mersin, ont rapporté les médias turcs.
Le couvre-feu imposé par les autorités a été levé jeudi matin dans les grandes villes du sud-est mais devait être réinstauré en soirée.
Sans précédent depuis plusieurs années, ces émeutes kurdes ont débuté dès lundi soir, après un appel lancé par le principal parti kurde du pays à manifester contre le refus du gouvernement de venir en aide militairement à la ville frontalière kurde de Syrie Kobané, assiégée par les jihadistes du groupe Etat islamique.
Les incidents ont été particulièrement violents mardi et ont souvent dégénéré en affrontements entre militants proches des rebelles kurdes turcs du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) et des partisans de mouvements islamistes.
Selon le dernier bilan cité jeudi par les médias turcs, ces affrontements ont fait au moins 22 morts, de très nombreux blessés et d'importants dégâts matériels.
Mercredi soir, le Premier ministre islamo-conservateur Ahmet Davutoglu a dénoncé les "vandales" à l'origine de cette vague de protestation, qui menace de faire dérailler le fragile processus de paix engagé entre le PKK et Ankara.
Pour sa part, le ministre turc des Affaires étrangères Mevlut Cavusoglu a jugé jeudi qu'il n'était "pas réaliste" d'envisager que la Turquie mène seule une intervention militaire terrestre contre les jihadistes du groupe Etat islamique (EI) qui assiègent la ville syrienne de Kobané.
 "Il n'est pas réaliste d'attendre de la Turquie qu'elle mène toute seule une opération terrestre" contre l’EI, a déclaré M. Cavusoglu à la presse à l'issue d'un entretien à Ankara avec le secrétaire général de l'OTAN Jens Stoltenberg.
 Depuis lundi soir, la Turquie est secouée par de violentes manifestations de Kurdes qui reprochent au gouvernement islamo-conservateur d'Ankara de ne pas intervenir militairement pour empêcher la ville de Kobané (Aïn al-Arab en langue arabe), frontalière de la Turquie, de tomber entre les mains de l'EI.
Ces émeutes ont fait au moins 22 morts, des dizaines de blessés et de très importants dégâts matériels, selon le dernier bilan compilé par les médias turcs.
 M. Cavusoglu a par ailleurs estimé que les frappes aériennes menées par la coalition internationale dirigée par les Etats-Unis contre des cibles jihadistes étaient "réussies".
"Mais toutes les autres opérations militaires, y compris une opération terrestre, doivent être envisagées", a-t-il ajouté. 

AFP
Vendredi 10 Octobre 2014

Lu 367 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs