Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Note de lecture : “L’Intruse” de Mohammed Hassani




Note de lecture : “L’Intruse” de Mohammed Hassani
n est à Marrakech, ville magique et envoûtante, dans laquelle, dit-on, les mœurs  se relâchent. Deux femmes parentes mais d’âge différent se mesurent à l’ombre d’un homme, Barakat Abbas dont les mœurs aristocratiques nous rappellent quelques aînés, hélas, en voie de disparition. Sa résidence Al Hambra, son loisir, son surnom de Bey et son vécu l’auréolent d’un pedigree princier. L’homme et sa gouvernante Zennou, chacun étant inféodé à ses habitudes, elle l’intendance, lui son golf, voient s’incruster la jeune Mireille, récemment débarquée de France. Intruse ? Pas si sûr !  Abbas Barakat, ragaillardi par sa venue, se délecte peu à peu de sa présence. Pendant que Zennou peste et râle, lui, l’initie au golf et l’installent dans la chambre de son fils Kamil, étudiant à Paris.  Commence alors l’épreuve pour Zennou, malmenée par un sentiment mêlant la jalousie à la colère. Un ménage à trois s’installe dans lequel la jeune Mireille s’impose et triomphe. Et  Zennou de déguerpir.
En sa compagne, Abbas Barakat retrouve une seconde jeunesse. A son tour, l’intruse vit l’irruption d’un nouvel arrivant, le fils Kamil, rentré de Paris pour vacances. Son âge, et sa moto, la légendaire Harley Davidson,  ne peuvent laisser indifférente Mireille. Travail oblige, il s’en va prospecter les jolis environs de l’Atlas. Le voilà, en compagnie de Mireille, chevauchant vers Ouarzazate, Ouzoud,  Bin El Ouidan… des périples ô combien enivrants ! La suite est logique : les deux jeunes s’aiment et décident de regagner Toulouse. Pendant ce temps, le vieux Barakat se surprend dérouté. Le rôle de spectateur passif ne lui sied pas, la jalousie le consume et l’éprouve.
Zennou, quant à elle, s’en va retrouver son village d’Outerbate dans l’Atlas. L’arrachement à Marrakech a fait un heureux en la personne de Moha, poète émérite, qui la courtise et l’épouse. La fin atteste de ce principe proverbial : les meilleurs partent  les premiers.
« L’Intruse » est le cinquième roman de M.Hassani, un auteur discret et un retraité studieux. Son amour pour la littérature nous réconcilie avec les diplômés, les anciens, ceux que la culture mobilise encore. Ils se font rares  de nos jours. Ses romans, traditionnellement ancrés dans le bassin minier de Khouribga, tranchent avec l’actuel, plutôt en vogue avec la marrakchimania ambiante où l’on  retrouve les ingrédients d’une paresse vertueuse. M.Hassani a une tendresse particulière pour les gens humbles et honnêtes, mais desservis par le sort. Mais justicier dans l’âme, M.Hassani les soigne, en tout cas mieux que la Providence, à en juger par les fins tragiques de ses héroïnes.          
 
*Ed : Afrique-Orient

PAR Habib Mazini
Vendredi 28 Décembre 2012

Lu 640 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs