Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Ni clim ni places assises dans certains trains : Les saunas de l’ONCF




Ni clim ni places assises dans certains trains : Les saunas de l’ONCF
Elle arrive haletante, son bébé dans les bras traînant derrière elle sa valise. Ballottée dans tous les sens, elle a du mal à garder son équilibre car le train est déjà en marche. Les yeux hagards, elle scrute les gens à la recherche d’un siège vacant. Aucun espoir puisqu’elle n’est pas la seule dans cette galère. Des dizaines de personnes sont agglutinées dans les couloirs, l’air morose et les visages défaits, mécontentes d’entreprendre leur voyage dans de telles conditions. Belle façon de démarrer la journée, en fait.
Heureusement, un jeune homme assis à côté de moi a eu la galanterie de lui céder sa place. Elle s’assoit  tant bien que mal en s’empêtrant dans ses affaires. Son bébé l’inquiète car il ne supporte pas la forte chaleur. Elle ne cesse de le rafraîchir avec des lingettes afin de le soulager. L’air devient  irrespirable par manque de climatisation d’autant plus que nous sommes en plein mois d’août. Une vraie fournaise que même les personnes adultes ont du mal à supporter. L’ONCF peut se targuer d’offrir des saunas gratuits à ses passagers. Ce ne sont pas toutes les compagnies ferroviaires à travers le monde qui peuvent se le permettre.
Complètement désorientée, elle se penche vers moi pour me demander si la station à laquelle elle devrait changer de train est encore loin. Bonne initiative, sinon elle risque de rater sa station et du coup son avion, l’opératrice qui annonce les stations étant tout simplement inscrite aux abonnés absents. De ce fait, les voyageurs sont laissés pour compte sans la moindre considération. Ce jour-là, je l’avoue, je n’étais pas fière de moi. Je me suis retrouvée dans mes petits souliers, car l’image qu’emporte cette touriste du Maroc n’est pas très reluisante eu égard juste à l’épisode du train. Quoiqu’elle ait sans doute vécu d’autres aventures lors de son séjour. Quelques remarques que je puisse faire et quels que soient mes sentiments, ils auront l’impression du déjà vu et le goût du réchauffé. Alors autant s’en abstenir.

Nezha MOUNIR
Mercredi 17 Août 2011

Lu 632 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs