Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

News




Incendies

Quelque 1.000 hectares de forêt ont été détruits dans des feux qui sévissent depuis jeudi en Gironde, a indiqué vendredi la préfecture du département.
De gros moyens étaient toujours déployés vendredi matin pour lutter contre le dernier des incendies en cours à Cissac-Médoc, à une soixantaine de kilomètres au nord de Bordeaux. L'incendie qui s'était déclaré jeudi à Cissac-Médoc a continué sa progression sur les communes voisines. Vendredi, environ 900 hectares de pinède étaient partis en fumée dans cette zone dans un contexte défavorable avec une végétation très sèche et du vent qui attise les flammes. Des renforts de pompiers venus de Charente-Maritime, de la Corrèze, des Deux-Sèvres, des Pyrénées-Atlantiques, des Landes et de la Vienne sont arrivés sur la zone.
Au total, selon la préfecture, "ce sont 19 feux de diverses intensités qui se sont déclenchés en Gironde" dont celui de Saint-Magne où 50 hectares de pinède ont brûlé et "où le feu est fixé", mais où les pompiers maintiennent le secteur "sous haute surveillance.

Accident

Au moins 7 personnes ont été tuées jeudi soir, et 11 blessées par la chute d'un câble électrique, alors qu'ils regardaient un match de la Ligue des champions à Calabar, dans le sud du Nigeria, a indiqué la police vendredi.
L'agence de presse nigériane, NAN, avance quant à elle un bilan de 30 morts. L'accident est survenu jeudi soir alors que des supporters de Manchester United et d'Anderlecht s'étaient rassemblés dans la rue pour regarder le quart de finale de la Ligue des champions à la télévision.
"Vers 22h00, un câble de haute tension leur est tombé dessus. Nous avons retrouvé les corps inanimés de 7 personnes", a déclaré la porte-parole de la police de l'Etat de Cross River, Irene Ugbo, ajoutant que 11 téléspectateurs avaient été conduits à l'hôpital, dont un dans un état critique.
La chute du câble a été causée par l'explosion d'un transformateur. Souffrant d'une grave crise énergétique depuis des décennies, le Nigeria s'alimente en courant grâce à des générateurs et des transformateurs privés.

Samedi 22 Avril 2017

Lu 179 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs