Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

News




Australie

Un réfugié iranien détenu sur Nauru, île du Pacifique où l'Australie relègue ses demandeurs d'asile, est décédé vendredi, deux jours après avoir tenté de s'immoler par le feu lors d'une visite d'une délégation de l'ONU.
L'Australie essuie les foudres d'organisations de défense des droits de l'Homme, de même que de l'ONU, pour sa politique extrêmement dure vis-à-vis des demandeurs d'asile.
Sa marine repousse systématiquement les bateaux de clandestins. Ceux qui parviennent à gagner ses côtes sont placés dans des camps de rétention loin de l'Australie, comme à Nauru, le temps que leur demande d'asile soit examinée.
Même si leur demande d'asile est jugée légitime, Canberra ne les autorise pas à s'installer en Australie.
L'Iranien de 23 ans identifié sous le nom d'Omid a tenté mercredi de s'immoler par le feu lors d'une visite de routine dans le camp de Nauru d'une délégation du Haut-commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR).
Grièvement brûlé, il a finalement été hospitalisé à Brisbane. Le gouvernement de Nauru a qualifié son geste d'"acte de protestation politique".

Afghanistan

Une Australienne travaillant avec une ONG en Afghanistan, Kerry Jane Wilson, a été enlevée jeudi dans l'est du pays, ont annoncé les autorités afghanes et australiennes.
Le ministre des Affaires étrangères, Julie Bishop, a indiqué que Canberra s'efforçait d'obtenir la libération de Katherine Jane Wilson, qui utilise aussi le prénom de Kerry, mais elle a insisté sur le fait que l'Australie avait pour politique de ne pas payer de rançon pour les otages.
Des responsables locaux afghans ont de leur côté précisé qu'elle avait été enlevée à l'aube jeudi à Jalalabad, où elle était venue visiter un projet de broderie pour les femmes.
Selon les premiers éléments de l'enquête, des hommes armés habillés en policiers l'ont enlevée alors qu'elle séjournait dans une maison avec des Afghanes engagées dans le projet. Le chef de la police provinciale Zrawer Zahed a confirmé l'enlèvement. 
La chef de la diplomatie australienne est en contact avec les autorités afghanes.

Libé
Samedi 30 Avril 2016

Lu 122 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs