Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

News




News
Guinée
 
Une bousculade lors d'un concert organisé sur une plage de Conakry, en Guinée, a causé la mort d'au moins 24 personnes mardi soir, selon des sources hospitalières, un évènement qualifié de "drame tragique" par les autorités qui ont décrété une semaine de deuil national. La bousculade, qui a également fait "des dizaines de blessés" s'est produite sur une plage de la commune de Ratoma (banlieue nord de Conakry), alors qu'une foule nombreuse y était rassemblée pour suivre le concert ayant pour tête d'affiche le groupe de rap "Instinct Killers", très populaire dans le pays. Plusieurs autres groupes et artistes de musiques urbaines devaient aussi se produire durant la soirée. Au moins 24 corps en provenance de cette plage - dont ceux de 13 filles - ont été déposés par des secouristes et des agents de sécurité à la morgue du Centre hospitalier universitaire (CHU) de Donka, ont indiqué à l'AFP des sources hospitalières. Le concert a été organisé au lendemain de la fête de l'Aïd, célébrée lundi en Guinée, pour marquer la fin du Ramadan.
 
Ebola
 
L'épidémie d'Ebola en Afrique de l'Ouest empire et risque de toucher d'autres pays, a averti le directeur des opérations de l'organisation Médecins sans frontières, Bart Janssens, dans un entretien publié mercredi par la Libre Belgique. "Cette épidémie est sans précédent, absolument pas sous contrôle et la situation ne fait qu'empirer, puisqu'elle s'étend encore, surtout au Liberia et en Sierra Leone, avec des foyers très importants", a-t-il déclaré. L'épidémie, en cours depuis le début de l'année, s'est déclarée d'abord en Guinée avant d'affecter le Liberia puis la Sierra Leone, deux pays voisins qui, au 23 juillet, totalisaient 1.201 cas dont 672 mortels, selon le dernier bilan de l'OMS. 
Le virus Ebola se transmet par contact direct avec le sang, les liquides biologiques ou les tissus de personnes ou d'animaux infectés. Son taux de mortalité peut aller de 25 à 90% chez l'homme et il n'y a pas de vaccin homologué contre elle. 
 

Jeudi 31 Juillet 2014

Lu 0 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs