Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Naples met fin à cinq mois d’invincibilité de la Vieille Dame




Naples met fin à cinq mois  d’invincibilité de la Vieille Dame
Reine incontestée d’Italie, la Juventus Turin a fini par perdre un match, dimanche à Naples (2-0) pour la 31e journée, après cinq mois d’invincibilité, mais reste largement maîtresse de son destin.
 
Un de chute
 
La Juve est tombée pour la première fois en Serie A depuis le 20 octobre, un 4-2 à la Fiorentina après avoir mené 2-0. Mais dans la balance, les “Bianconeri” comptent surtout 26 victoires et trois nuls, et leur 11 points d’avance sur l’AS Rome (2e) les mettent à l’abri d’une mauvaise surprise. Même si la Roma gagnait son match en retard contre Parme, mercredi, la marge resterait de huit longueurs. Elle peut encore franchir la barre des 100 points, mais n’a plus droit pour cela désormais qu’à un nul et seulement des victoires. La “Vieille Dame” aura l’occasion de se reprendre dès jeudi à Lyon en quarts de finale d’Europa League. Le Napoli s’est offert une victoire de prestige méritée, grâce à un geste de buteur de José Callejon, une déviation sur une balle en profondeur de Lorenzo Insigne (37). Dries Mertens a confirmé l’ascendant napolitain en concluant un contre d’une frappe croisée (81). Naples en profite pour rester dans le sillage de la Roma, à 6 points de la précieuse deuxième place.
 
Encore Destro
 
Le dixième but de Mattia Destro (16) a lancé la Roma vers sa quatrième victoire d’affilée, contre Sassuolo (2-0), avec chaque fois la signature de son buteur. Et le jeune attaquant (24 ans) n’a commencé sa saison qu’en décembre, après cinq mois d’une blessure à rechutes. Grâce à lui, et au premier but italien de Michel Bastos (90+6), la Roma s’approche un peu plus de la qualification directe à la Ligue des champions. Si le “scudetto” lui est hors d’atteinte, les “Giallorossi” possèdent 6 points et deux avantages sur le Napoli: leur match en retard et le gain de la confrontation directe (2-0/0-1) en cas d’égalité. Le match a été marqué par un épisode rarissime: l’arbitre Nicola Rizzoli, sélectionné pour le Mondial-2014, est revenu sur sa décision d’accorder un penalty à Sassuolo, à 1-0. Le héros fair-play de cet épisode est Nicola Sansone. “Il a été honnête, il a reconnu qu’il avait glissé mais que je lui avais tiré le maillot, et l’arbitre a décidé de ne pas siffler”, a expliqué à la pause le défenseur romain Mehdi Benatia.
 
La course à l’Europe relancée
 
La défaite de Parme à la dernière minute à Rome contre la Lazio (3-2) a resserré les positions autour de la précieuse sixième place, la dernière qualificative pour l’Europa League. De Parme (6e, 47 points) à la Sampdoria (12e, 41 points), sept équipes se tiennent en 6 points, à sept journées de la fin. L’Atalanta Bergame, avec six victoires de rang, tient le rôle de l’outsider, à une longueur de Parme. Viennent ensuite la Lazio, le Hellas Vérone, relancé avec un doublé de Luca Toni (15 buts en Serie A) contre le Genoa (3-0), l’AC Milan et le Torino, à égalité, après la victoire du “Toro” contre Cagliari (2-1), et la “Samp” (0-0 contre la Fiorentina). L’Inter Milan, 5e avec un point de plus que Parme, a intérêt à s’échapper de la meute, lors de son match face à  Livourne.
 
 

Echos avant
 Barça-Atletico
Echos avant le 1/4 de finale aller de la Ligue des champions entre le FC Barcelone et l’Atletico Madrid mardi au Camp Nou (18h45 GMT):
 
FC Barcelone: Valdesle grand absent
Le Barça se présente sans son gardien Victor Valdes, victime la semaine dernière d’une rupture d’un ligament croisé du genou droit et dont la saison est vraisemblablement terminée. C’est donc le vétéran José Manuel Pinto (38 ans) qui gardera la cage catalane. Pedro, victime d’une gastroentérite, ne s’est pas entraîné dimanche mais il est probable que l’entraîneur Gerardo Martino choisisse de sacrifier à nouveau un ailier pur au profit de la formule victorieuse lors du clasico contre le Real Madrid (4-3): un trio Xavi-Busquets-Fabregas dans l’entrejeu et Andres Iniesta décalé sur l’aile gauche. Ce dernier, victime de gênes musculaires à une cuisse, a été ménagé samedi contre l’Espanyol Barcelone (succès 0-1) avant d’entrer en jeu en fin de match, ce qui suggère qu’il sera sur pied mardi. Et Alex Song, forfait ce week-end en raison d’un coup à un mollet, a repris l’entraînement.
 
Atletico: Opportunité pour Villa
L’entraîneur de l’”Atleti” Diego Simeone devrait reconduire à peu de choses près le même onze que celui qui a battu samedi l’Athletic Bilbao pour conserver la première place en Liga (2-1). Sur les ailes, le Turc Arda Turan, remplaçant ce week-end, devrait débuter en lieu et place de José Sosa, tandis que Raul Garcia, suspendu, cédera sa place en attaque, a priori à David Villa, qui a l’opportunité de briller contre ses anciens partenaires barcelonais. L’international espagnol devrait être associé à l’Hispano-Brésilien Diego Costa, sept buts en C1 cette saison.
 

AFP
Mardi 1 Avril 2014

Lu 661 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs