Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Nabil Benabdallah se fait recadrer par le Cabinet Royal




Cette fois-ci sa déclaration n’est pas passée inaperçue. C’est le moins que l’on puisse dire. Il ne serait peut-être pas inutile de rappeler que tout comme le chef du gouvernement Abdelillah Benkirane, son ministre dans ce même gouvernement, Nabil Benabdallah, se fait un devoir de faire de “Tahakoum’’ son cheval de bataille.
L’on pourrait traduire ce terme trop galvaudé ces derniers temps par ‘’l’autoritarisme’’. Il n’en reste pas moins que la dernière sortie du secrétaire général du PPS, lié au PJD dans une alliance que d’aucuns qualifient de contre-nature, a été taxée d’excessive. Pour rappel, le chef du Parti du progrès et du socialisme et non moins ministre de l’Habitat et de la Politique de la ville a cherché à justifier ses accointances avec les islamistes du PJD par le désir apparemment ardent de ‘’faire face’’ à ce fameux autoritarisme.
Sauf que cette fois-ci, il est allé plus loin que ce qu’il avait déclaré lors du ‘’grand oral’’ organisé par l’Association des diplômés des sciences Po et de l’Ecole centrale, en spécifiant que son problème n’est pas avec le Parti authenticité et modernité (PAM) mais avec la personne qui se trouve derrière ce parti.
Devant l’insistance du journaliste intervieweur, il s’est laissé aller à dire qu’il s’agit du fondateur du PAM et que de ce fait, ‘’les choses étaient claires’’. En effet, l’allusion au Conseiller de Sa Majesté le Roi, Fouad Ali El Himma, est plus que claire. Plus qu’une allusion au fait. La réaction du Cabinet Royal ne s’est pas fait attendre, qualifiant ces déclarations d’irresponsables et non fondées tout en précisant que ‘’les Conseillers de Sa Majesté le Roi n’agissent que dans le cadre de leur fonction en suivant les hautes instructions précises et directes qui leur sont données par  Sa Majesté le Roi ‘’. (Voir communiqué par ailleurs).
Après quoi, Nabil Benabdallah a tenté de se rétracter en démentant avoir tenu de tels propos jugés donc par lui-même comme étant excessifs voire déplacés.

Communiqué du Cabinet Royal

Voici la traduction du texte intégral du communiqué du Cabinet Royal:
 « M. Nabil Benabdellah, ministre de l'Habitat et de la Politique de la ville et secrétaire général du Parti du progrès et du socialisme (PPS), avait donné récemment une déclaration à un hebdomadaire, dans laquelle il considère que ''sa formation politique n’a pas de problème avec le Parti Authenticité et Modernité (PAM) mais avec la personne qui se trouve derrière ce parti'', en précisant que la personne sous entendue est 'le fondateur de ce parti qui incarne l’autoritarisme’', selon ses propos.
 Il semble clair que cette déclaration, qui intervient après d’autres déclarations tout aussi irresponsables de M. Nabil Benabdellah, n’est qu’un outil de diversion politique en période électorale, qui requiert de s’abstenir de lancer des déclarations non fondées et d’utiliser des concepts qui portent atteinte à la réputation de la patrie et à l’intégrité et la crédibilité des institutions, dans une tentative de gagner des voix et la sympathie des électeurs.
 De même que ces déclarations sont en contradiction avec les dispositions de la Constitution et les lois qui encadrent la relation entre l’Institution monarchique et toutes les institutions et les instances nationales, y compris les partis politiques.
En rendant public ce communiqué explicatif, le Cabinet Royal tient à lever toute équivoque au sujet de ces déclarations eu égard à leur caractère important et dangereux, d’autant plus qu’elles émanent d’un membre du gouvernement et que la personne visée occupe actuellement la fonction de Conseiller de SM le Roi et elle n’a plus aucune relation avec l’action partisane.
 Le Cabinet Royal tient à affirmer que les Conseillers de SM le Roi n’agissent que dans le cadre de leurs fonctions, en suivant les hautes instructions précises et directes qui leur sont données par Sa Majesté le Roi, que Dieu L’assiste.
 Il est à noter que cette affaire ne concerne que la personne ayant fait ces déclarations et elle n’a aucun rapport avec le PPS, parti reconnu pour son rôle historique de militantisme et sa contribution constructive au processus politique et institutionnel national ».

M.J.K
Jeudi 15 Septembre 2016

Lu 2397 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs