Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Nabil Benabdallah dévoile les priorités de son programme : La circulaire sur les dérogations revient aux premières loges




Nabil Benabdallah dévoile les priorités de son programme : La circulaire sur les dérogations revient aux premières loges
Une mise au point. C’est ce qu’a tenu à faire Nabil Benabdallah, ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Politique de la ville, à l’ouverture de la conférence de presse, tenue mardi à Rabat et initialement prévue pour la présentation des priorités du programme d’actions 2013-2016.  Une occasion inespérée de  procéder à un éclaircissement qui lui tenait à cœur. Il a ainsi expliqué que se basant sur des informations fausses, « à cent pour cent », un  organe  de la presse écrite a indiqué que le ministre, après avoir diffusé une circulaire interdisant aux walis et gouverneurs d’accorder des dérogations en matière d’urbanisme, s’est empressé de la retirer le jour même. Il n’en est absolument rien, a précisé M. Benabdallah avant d’ajouter que la fameuse circulaire est toujours maintenue et qu’elle sera opérationnelle dans les semaines à venir dans l’attente de la simplification des procédures qui vont l’accompagner telles que le permis de construire, le permis d’habiter et les certificats de conformité. Et d’expliquer que cette circulaire visait à l’origine à mettre fin à une dérogation  prise dans le but de lancer des «  projets économiques et sociaux à caractère national ». Sauf qu’il y a eu un abus dans l’utilisation de cette mesure exceptionnelle. D’où l’idée d’établir une nouvelle circulaire à même de recadrer le secteur, a encore précisé le ministre.
Refermant la parenthèse, M. Benabdallah est revenu sur le sujet de la rencontre dont l’objectif est de présenter, dans un premier temps,  les principaux indicateurs du secteur et le bilan d’étape 2012 avant de se pencher sur  le contenu des chantiers et programmes prioritaires au titre 2013-2016, inscrits dans le cadre des cinq objectifs majeurs du plan d’action qui a été inscrit en Conseil de gouvernement en date du 5 avril 2012.
Il apparaîtrait ainsi que les principaux indicateurs à fin septembre 2012 sont plutôt positifs avec la mise en  chantier de plus de 212.000 unités dont 161.000 unités sociales (+66,4 %).  66.200 unités dont 48.200 unités sociales ont été achevées  (+16.5 %). Et malgré la conjoncture économique difficile, le secteur a créé 34.000 nouveaux emplois au niveau du BTP. Quant au volume des crédits octroyés dans le cadre des fonds de garantie (FOGARIM /FOGALOE), il s’est accrû pour atteindre 15 milliards de DH au profit de 91.430 bénéficiaires (+20,9%).  Par ailleurs, une réduction du déficit en logement a été enregistrée grâce au lancement des projets pour la production de 70.000 unités de logement  social dont 33.000 sont en cours de réalisation. Il a été procédé également au relogement de 22.870 ménages dans le cadre du programme « Villes sans bidonvilles » (VSB). L’habitat menaçant ruine n’est pas en reste puisque des travaux ont été lancés au profit de 4668 ménages.
Quant aux chantiers prioritaires programmés pour la période 2013-2016, ils sont bien ambitieux ; encore faut-il les réaliser. Entre autres projets,  l’organisation de la 2ème session du Conseil supérieur de l’aménagement du territoire figure parmi les priorités du ministère ainsi que l’adoption de la loi relative à l’aménagement du territoire. Et bien sûr, on retrouve la fameuse circulaire, sujet à polémique qui concerne l’encouragement de l’investissement en matière d’urbanisme et celle qui est censée l’accompagner visant la simplification des procédures d’instruction des demandes d’autorisation.  Concernant la politique de la ville, l’élaboration d’une loi d’orientation de la politique de la ville est programmée ainsi que la mise en place d’un observatoire national. Et afin de réduire davantage le déficit en logement, 7 villes seront déclarées sans bidonvilles avant fin 2012 et 11 autres courant 2013. La classe moyenne est également concernée puisque 20.000 unités lui sont dédiées. Dans un souci de mieux connaître les attentes des citoyens quant à leurs réels besoins en matière de logement, une enquête nationale sera lancée en 2014. Par ailleurs et dans le cadre du développement de la gouvernance et  du renforcement de la transparence, il sera procédé, entre autres, à la généralisation de l’audit de toutes les agences urbaines et à l’adoption de la Charte d’éthique les concernant.
 

Libé
Jeudi 18 Octobre 2012

Lu 667 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs