Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Mouvement de blindés russes près de la frontière et convoi humanitaire russe inspecté


Démission en masse des chefs séparatistes face à l’avancée de l’armée ukrainienne



Mouvement de blindés russes près de la frontière et convoi humanitaire russe inspecté
 
L'Ukraine a commencé vendredi à inspecter un convoi humanitaire russe controversé de près de 300 camions, destiné aux populations de l'Est du pays, au niveau d'un poste-frontière russe situé dans une zone où la Russie multiplie manœuvres et mouvements de blindés. 59 représentants - 41 gardes-frontières et 18 douaniers-  du côté ukrainien y participent. La cargaison se dirigera ensuite vers Lougansk", bastion des séparatistes prorusses dans l'est de l'Ukraine sous l’égide de la Croix-Rouge", en charge de la distribution de l'aide.
Accompagnés de représentants du ministère russe des Situations d'urgence, ils ont pu ouvrir une dizaine d'entre eux et observé la présence de sacs de farines, de sucres, et de bouteilles d'eau.
Un scenario qualifié "d'absurde" par la Russie.
Après des tergiversations, Kiev a finalement accepté le passage de la colonne russe, chargée, selon Moscou, de plus de 1.800 tonnes d'aliments et de médicaments, via le territoire dans l'Est rebelle qu'il ne contrôle pas.
Le ministère des Affaires étrangères ukrainien a souligné vendredi que la Russie serait dès lors seule responsable de sa sécurité.
Vendredi matin, une colonne d'une dizaine de transports de troupes blindés russes empruntant la route vers le poste-frontière de Donetsk (éponyme de la principale ville de l'est ukrainien aux mains des insurgés prorusses) a également été observée.
Selon des journalistes, 23 véhicules blindés de transports de troupes, des camions à essence et d'autres véhicules logistiques portant des immatriculations militaires russes auraient même traversé la frontière près du même poste-frontière, la veille peu avant 22H00 locales.  Pour ce qui est des combats, l'armée ukrainienne avait repris jeudi le contrôle de la route entre Lougansk et la frontière russe, coupant ainsi l'itinéraire censé être emprunté par le convoi humanitaire. L'avancée de l'armée se fait néanmoins au prix d'importantes pertes civiles.
 Onze civils ont ainsi été tués et huit blessés en 24 heures à Donetsk qui comptait un million d'habitants avant les hostilités, les combats ont gagné jeudi le cœur de la ville, a indiqué vendredi la mairie.  A Lougansk, autre bastion prorusse dans l'est du pays, 22 civils ont été tués jeudi. Trois localités dans l'est de pays: Oleksandrivské, Boulanivské et Tchornoukhiné aux environs de Donetsk ont été reprises aux séparatistes. Face à l'avancée de l'armée ukrainienne, les principaux chefs rebelles le "Premier ministre" de Donetsk, le Russe Alexandre Borodaï, le chef séparatiste de Lougansk, Valéri Bolotov, le Russe Igor Strelkov, "ministre de la Défense", ont démissionné de leur poste. 
 

AFP
Samedi 16 Août 2014

Lu 100 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs