Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Moustapha Salma: C’est le Polisario et l’Algérie qui entravent et pénalisent le retour des Sahraouis à leur mère patrie

Le clavaire des Sahraouis retenus contre leur gré dans les camps de Tindouf




Moustapha Salma: C’est le Polisario et l’Algérie qui entravent et pénalisent le retour des Sahraouis à leur mère patrie
«Il n’y a plus aucune excuse pour que les Sahraouis restent dispersés». C’est le cri du coeur qu’a lancé le célèbre opposant au Front Polisario, Moustapha Salma Ould Sidi Mouloud pour que la communauté internationale se mobilise pour aider les Sahraouis à retourner à leurs terres et à leur domicile au Sahara marocain. Il  espère que son cri d’alarme ne tombera pas dans l’oreille d’un sourd.
Depuis la capitale mauritanienne, Nouakchott, où il observe depuis des années un sit-in devant le siège du Haut-commissariat aux réfugiés (HCR), pour revendiquer la régularisation de sa situation, notamment le droit de rejoindre sa famille à Tindouf et de disposer d'un passeport, Moustapha Salma a attiré l’attention de la communauté internationale sur le clavaire de ces Sahraouis retenus contre leur gré dans les camps de Tindouf depuis des années par le Polisario avec la connivence du régime algérien.
Pour Moustapha Salma, les raisons qui ont poussé les Sahraouis à quitter le Sahara marocain et se réfugier à Tindouf, sont maintenant révolues, et il n’y a aucune raison pour qu’ils restent dispersés. «Le mur de défense marocain n’est pas la cause de cette dispersion comme prétend le Polisario, a-t-il précisé dans sa lettre, car le Maroc ne refuse pas leur retour à leurs terres, et il n’a pas été prouvé qu’il a confisqué leurs biens ou puni ceux qui sont retournés même s’ils ont porté les armes contre lui». Et de marteler: “C’est le Polisario et l’Algérie qui entravent et pénalisent le retour des Sahraouis à leur mère patrie”. 
Ils véhiculent une idée fausse selon laquelle la présence marocaine dans ses provinces du Sud constitue une menace pour la vie des Sahraouis. «Mais les faits contredisent cette idée. La plupart des Sahraouis vivaient dans ces provinces selon les statistiques effectuées après le cessez-le-feu (en 1991) par la Minurso. Et des milliers sont retournés au Maroc après ce recensement. L’on n’a pas constaté que l’administration marocaine les a punis ou avantagés hormis la discrimination positive pour les ralliés en leur octroyant des aides en liquide, des logements et des postes de travail pour faciliter leur intégration dans la société».
Moustapha Salma Ould Sidi Mouloud a, par ailleurs, mis à nu les véritables intentions de maintenir les Sahraouis dans les camps de Tindouf sur le sol algérien.
«Le Front Polisario est l’unique mouvement dans le monde qui n’a jamais lancé un appel au retour de ses réfugiés à leurs terres. Cela pose question sur la vérité de ses intentions envers les Sahraouis» et cela explique également les harcèlements et les pressions dont fait l’objet tout refugié sahraoui qui ose s’approcher des bureaux la HCR pour résoudre sa situation juridique en tant que réfugié et demander une carte à ce sujet. 
Pis encore, ces réfugiés sont utilisés par le Polisario comme bouclier humain, car «la volonté de maintenir éternellement les Sahraouis en tant que réfugiés alors que les circonstances qui les ont poussés à se réfugier sont terminées, confirme l’intention du Front de les utiliser comme boucliers pour préserver les intérêts des dirigeants». Ceux-ci exploitent depuis des décennies les photos montrant les conditions difficiles où croupissent les Sahraouis  pour quémander et mendier. Autrement, les Sahraouis de Tindouf ne sont que des instruments entre les mains aussi bien du Polisario quand sa marge de manœuvre se rétrécit que de l’Algérie qui les utilise dans «son conflit factice avec le Maroc comme moyen de pression interne pour préserver l’unité de son élite dirigeante non homogène, et comme alibi pour sa présence sur la scène internationale». 

T. M
Samedi 2 Août 2014

Lu 2414 fois


1.Posté par othmans le 17/04/2015 11:26 (depuis mobile)
Rien à ajouter Di ce n est prompt rétablissement et récupération de sa famille.

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs