Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Moscou critique la résolution de l'ONU sur la Crimée

Ioulia Timochenko candidate à la présidence de l’Ukraine




Moscou critique la résolution de l'ONU sur la Crimée
La Russie a qualifié vendredi d'"initiative contre-productive" la résolution adoptée la veille par l'Assemblée générale de l'ONU dénonçant le référendum en Crimée et le rattachement de cette péninsule ukrainienne à la Russie.
Cette "initiative contre-productive (...) ne fait que compliquer le règlement de la crise politique en Ukraine", a dénoncé le ministère des Affaires étrangères russe dans un communiqué. La résolution non contraignante, proposée par l'Ukraine et co-parrainée par les Occidentaux, a recueilli 100 voix pour, 11 contre et 58 abstentions sur les 193 membres de l'Assemblée générale. Rédigée en des termes très modérés, elle ne critique pas explicitement Moscou. "Le grand nombre d'abstentions et d’absents est un éloquent témoignage du rejet d'une interprétation partiale des événements en Ukraine", a estimé la diplomatie russe.
Celle-ci a par ailleurs dénoncé la "pression éhontée, qui est allée jusqu'au chantage politique et économique, exercée (par les Occidentaux, ndlr) sur un certain nombre d'Etats membres pour qu'ils votent pour".
La résolution souligne que "le référendum du 16 mars, n'ayant aucune validité, ne peut pas justifier un quelconque changement du statut" de la Crimée. Elle demande à tous les Etats et organisations internationales "de ne reconnaître aucun changement de (ce) statut".
Elle "affirme l'engagement (de l'Assemblée) envers la souveraineté, l'indépendance politique, l'unité et l'intégrité territoriale de l'Ukraine dans ses frontières internationalement reconnues".
A Kiev, Mme Timochenko, annonçant sa candidature à l'élection le 25 mai, a indiqué qu'"aucun des hommes politiques ukrainiens qui se préparent à être candidats à la présidence ne prend la mesure de l'anarchie et ne s'apprête à l'arrêter".
Faisant de Vladimir Poutine sa cible numéro un, elle a promis de mettre fin à l'"agression" de la Russie qui a pris la Crimée et a massé, affirme Kiev, près de 100.000 soldats à la frontière avec l'Ukraine orientale, russophone et en proie à des tensions séparatistes. A 53 ans, l'ennemie jurée du président déchu Viktor Ianoukovitch, qui avait électrisé la Révolution orange et sort de deux ans et demi de détention, se prépare à un combat difficile. Elle est devancée dans les sondages par le milliardaire et ancien ministre Petro Porochenko et l'ex-champion de boxe Vitali Klitschko, qui pourraient unir leurs forces face à la "dame de fer" ukrainienne.
L'équipe qui sortira en tête sera chargée d'appliquer de sévères mesures d'austérité arrachées par le FMI pour accepter de venir en aide pour la troisième fois depuis 2008 à l'ex-république soviétique, Moscou refusant d'apporter tout soutien au pouvoir pro-européen en place actuellement.
Au menu pour les Ukrainiens : hausse des prix du gaz de 50% pour les ménages dès le 1er mai, gel des retraites et des salaires des fonctionnaires.
En échange, Kiev peut se féliciter de bénéficier d'un plan de sauvetage massif de ses finances, de 27 milliards de dollars sur deux ans. A lui seul, le FMI compte ouvrir une ligne de crédit comprise entre 14 et 18 milliards de dollars, qui s'ajoutera aux sommes mises sur la table notamment par Washington (un milliard de dollars) et Bruxelles (1,6 milliard d'euros).
 

AFP
Samedi 29 Mars 2014

Lu 843 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs