Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Mort suspecte de Arafat Jaradat prisonnier palestinien en Israël


La Ligue arabe réclame une enquête



Mort suspecte de Arafat Jaradat prisonnier palestinien en Israël
Le secrétaire général de la Ligue arabe, Nabil Al-Arabi, a appelé, lundi, à l’ouverture d’une enquête sur la mort du prisonnier palestinien, Arafat Jaradat, décédé samedi dans les geôles israéliennes.
Dans un communiqué publié par l’organisation panarabe, M. Al-Arabi a appelé le Conseil des droits de l’Homme, le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) ainsi que toutes les organisations internationales, à une mobilisation urgente pour défendre la cause des prisonniers palestiniens en grève de la faim. Il s’est dit «profondément inquiet» suite à cette situation, tenant le gouvernement israélien pour responsable de la dégradation de leur état de santé.
Dans des déclarations à la presse, le ministre palestinien des Prisonniers, Issa Qaraqaa, avait annoncé que le détenu palestinien est mort à la suite de «tortures».
Les résultats de l’autopsie d’Arafat Jaradat, à laquelle a participé un médecin palestinien, «prouve qu’Israël l’a assassiné», a affirmé M. Qaraqaa, qui a ajouté que le défunt, âgé de 30 ans et père de deux enfants, a été tué pendant l’enquête qui était menée sur lui. L’administration pénitentiaire israélienne avait prétendu que le détenu était décédé d’un arrêt cardiaque. Mais les membres de sa famille ont affirmé que le défunt était «en bonne santé» avant son arrestation et qu’il ne souffrait d’aucune maladie.
Dans un communiqué publié dans la nuit de samedi à dimanche, le Premier ministre palestinien, Salam Fayyad, avait exhorté une nouvelle fois la communauté internationale à «assumer ses obligations morales et légales pour contraindre Israël à respecter les règles du droit international et à répondre au besoin urgent de résoudre la question des prisonniers, en particulier des malades et des grévistes de la faim qui doivent être libérés immédiatement».
Selon les chiffres officiels palestiniens, près de 200 prisonniers palestiniens sont morts dans les prisons israéliennes depuis 1967.

MAP
Mardi 26 Février 2013

Lu 443 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs