Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Monologue social




Monologue social
C’est une première nationale, voire mondiale : quatre des centrales syndicales marocaines les plus représentatives ; à savoir la FDT, l’UMT, la CDT et l’UGTM, ont fait grève, ce 1er mai, contre la politique antisociale du gouvernement, sa nette propension à marginaliser les partenaires sociaux, ainsi que ses tentatives répétées de vouloir transformer le dialogue social en simple monologue.
De fait, et les syndicats ne cessent de le rappeler, pour qu’il y ait dialogue social, il faut non seulement un calendrier et un ordre du jour précis, mais aussi des règles mutuellement acceptées, un sens aigu du consensus ainsi qu’une volonté d’aboutir à des résultats concrets qui prennent compte de l’intérêt commun des différentes parties prenantes.
Or, le gouvernement ne cesse de se défausser de ses responsabilités en usant d’arguties fallacieuses pour masquer son incapacité à faire fructifier la richesse nationale ou à en créer de nouveaux gisements. 
Ne cessant de réclamer une paix sociale que ses atteintes réitérées au pouvoir d’achat des citoyens menacent gravement, il semble faire fi de toute exigence d’efficacité, voire fermer les yeux sur tout ce qui tient du bon sens. En effet, et en toute logique, ce qui fait la compétitivité d’une économie nationale, ce n’est pas seulement le coût du travail ou du capital ; mais sa capacité à innover, à améliorer la qualité de son offre exportable, à répondre aux exigences de la mondialisation. Et que pour que tout cela puisse fonctionner en toute cohérence, il faut que le gouvernement en ait la volonté politique, qu’il ait une stratégie qui s’inscrive dans le long terme et, surtout, qu’il puisse associer les représentants des salariés à l’élaboration des politiques publiques concernant l’emploi.
Or, l’Exécutif actuel ne cesse de tourner le dos à tout cela, à tergiverser, à louvoyer et à toujours promettre des lendemains meilleurs que personne ne verra. Sauf, peut-être, au niveau des promesses électorales que ses différentes composantes réitèreront à l’occasion des prochaines échéances.

Libé
Samedi 2 Mai 2015

Lu 1491 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs