Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Mohamed Oulhaj : “Nos supporters vont faire la différence dans cette compétition”




Mohamed Oulhaj : “Nos supporters vont faire la différence dans cette compétition”
Pour son premier match en Coupe du monde des clubs de la FIFA, Maroc 2013 face à Auckland City, le Raja de Casablanca confiera les clés de sa défense au solide Mohamed Oulhaj. La Vox Populi espère bien que ce dernier rééditera les belles performances qui ont permis à son équipe de remporter le dernier championnat du Maroc.
Oulhaj a été logiquement remarqué par Rachid Taoussi, qui l'a convoqué pour participer aux qualifications africaines pour la Coupe du monde de la FIFA, Brésil 2014. En septembre dernier, il a ainsi participé au nul (1:1) des Lions de l'Atlas face à la Côte d'Ivoire. La saison dernière, Oulhaj a disputé plus de matches que n'importe quel autre joueur du Raja, toutes compétitions confondues. Cette statistique démontre toute la fiabilité du défenseur de 25 ans.
S'il admet que son club est - selon ses propres mots - "le maillon faible sur le papier", il considère que le Raja dispose de certains atouts pour aller loin, pour sa deuxième Coupe du monde des clubs, 13 ans après sa première participation. "Nous sommes conscients qu'il s'agit d'une compétition internationale majeure et que toutes les équipes que nous allons rencontrer ont remporté une compétition continentale", observe Oulhaj au micro de FIFA.com. "Nous allons représenter le pays hôte et nous sommes les plus faibles sur le papier. Ça ne veut pas dire que nous allons nous contenter de faire de la figuration. Nous sommes là pour obtenir les meilleurs résultats possibles".
Sélectionné dans l'équipe-type du championnat du Maroc, le défenseur estime que son équipe possède l'expérience suffisante pour bien figurer en Coupe du monde des clubs. "Nous sommes champions du Maroc, nous avons remporté la Coupe et comptons de nombreux joueurs importants dans nos rangs", rappelle-t-il. "Le Raja n'a aucune raison de craindre ses adversaires. Mais il faut être conscient de ses limites".

La victoire ou la déception
 La première est de ne pas sous-estimer une équipe qui participe pour la cinquième fois à la compétition mondiale. "En Coupe du monde des clubs, il n'y a pas d'équipes faibles ou inexpérimentées", estime Oulhaj. "Auckland City a participé plusieurs fois à la compétition et a obtenu de bons résultats. Nous ferons tout pour gagner cette rencontre. Tout autre résultat serait une déception pour le public marocain, qui en a assez des défaites. Nous voulons vraiment franchir ce premier obstacle".
A la clé en cas de victoire, l'assurance de disputer au moins deux rencontres supplémentaires, et la possibilité pour Oulhaj de croire en son rêve d'atteindre la finale, avec le soutien du douzième homme. "Nos supporters vont faire la différence dans cette compétition", espère-t-il. "Nous représentons l'ensemble du peuple marocain et le public sera derrière nous. C'est la première fois que nous organisons cette compétition. Si nous gagnons face à Auckland City, nous devrons affronter les Mexicains de Monterrey. Il s'agira d'une première pour notre équipe et les joueurs donneront tout ce qu'ils ont pour atteindre le tour suivant. Si nous y parvenons, nous aurons rempli notre mission".
Les Aigles Verts comptent sur leur préparation pour réaliser un beau parcours. Au cours des deux dernières années, ils ont affronté de nombreux clubs européens. "Les matches amicaux de haut niveau face à de grandes équipes européennes ont des retombées positives sur les performances de l'équipe", assure Oulhaj, réputé au pays pour son sang-froid et son fair-play. "Les matches face à Nice, l'Athletic Bilbao, l'Atlético de Madrid, ou Barcelone ont été très bénéfiques. Nous avons beaucoup appris et il est certain que ces expériences nous seront utiles en Coupe du monde des clubs".
En tant que défenseur, Oulhaj pourrait avoir affaire à de sérieux clients, surtout si son équipe est amenée à aller loin. "C'est un grand honneur de jouer contre des stars. C'est aussi une occasion d'élever son jeu", confie le Lion de l'Atlas. Cette expérience me servira aussi bien avec le Raja qu'en équipe nationale. Nous voulons tout remporter cette année et la Coupe du monde des clubs fait partie de nos objectifs".

Fifa.com
Mardi 10 Décembre 2013

Lu 673 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs