Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Mohamed Ali Bamaâmer, la septième recrue des Verts




Mohamed Ali Bamaâmer, la septième recrue des Verts
A quelques jours du coup d’envoi du championnat national de football Elite 1, le Raja de Casablanca vient d’arrêter son effectif au titre de la prochaine saison sportive 2014-2015. Le tout dernier joueur à regagner la demeure des Verts en provenance du MAS est Mohamed Ali Bamaâmer.
Pressenti depuis l’ouverture du mercato estival au Wydad, c’est au Raja, en fin de compte, que Bamaâmer débarque et ce pour les trois prochaines saisons. Le montant de la transaction est de 6 millions de dirhams dont 2 millions pour son club le MAS, montant qui devrait constituer une bouffée d’oxygène pour les dirigeants fassis qui éprouvent toutes les peines du monde à joindre les deux bouts.
Après quatre saisons au MAS où il avait bien affûté ses armes, devenant par la même joueur international chez les Olympiques puis chez les locaux, Mohamed Ali Bamaâmer fait partie de ses milieux à l’aise aussi bien dans la récupération que dans la relance.
Des qualités qui lui ont valu d’être courtisé par les grosses écuries du football national et c’est le Raja qui a eu le dernier mot, d’autant plus qu’il était l’une des priorités du coach des Verts, Abdelhak Benchikha.
Mohamed Ali Bamaâmer, qui a gagné trois titres avec le club de ses premières amours, le MAS, Coupe du Trône, Coupe de la CAF et Super Coupe d’Afrique,  a l’opportunité désormais d’étoffer sa carte de visite par d’autres consécrations avec un Raja, habitué des podiums et qui entretient l’espoir cette année de rafler le maximum de sacres.
Comptant quelque 186 matches dans le championnat national, Bamaâmer est le septième renfort des Verts cette saison après Youssef Gnaoui, Ahmed Chagou, Abdeljalil Jbira, Jaouad Issen, Saïd Fettah et le Burkinabé Yahya Kébé.
Par ailleurs, contre toute attente, la direction du Raja, après concertation avec l’entraîneur du club et aval du président, a mis sur la liste des départs Marouane Zemmama, Idrissa Koulibaly et Amine El Akmari.
En résiliant le contrat du Malien Idrissa Koulibaly, le Raja a libéré la place pour un quatrième étranger qui devrait être un attaquant qui sera recruté lors du marché des transferts hivernal.
Pour rappel, le Raja avait été le premier club à entamer la phase de préparation qui fut répartie en trois étapes : la première durant la deuxième moitié du mois de juin à El Jadida, la seconde qui a coïncidé avec le Ramadan à Casablanca et la troisième au cours des deux premières semaines d’août au Sud de l’Espagne.
A propos de cette troisième phase, le Raja avait disputé trois matches tests. Les Verts avaient gagné le premier contre la modeste équipe d’Algésiras (1-0), avant de céder le pas face à Cordoue (2-0) et Elche (2-1).
Le Raja s’était rendu par la suite en Autriche pour affronter en amical le club émirati d’Al Aïn, match également perdu sur la courte marque d’un but à zéro.
Des défaites qui ont fait jaser plus d’un, allant jusqu’à laisser entendre qu’une certaine tension et une ambiance malsaine règnent dans le groupe. Des propos qui ont été aussitôt démentis par les responsables du club qui avaient tenu à préciser que le programme de préparation s’est déroulé dans les meilleures conditions et que le but escompté a été atteint.
A signaler en dernier lieu que la première sortie du Raja en championnat 2014-2015 est prévue samedi prochain au stade Saniet Rmel contre le tenant du titre, le MAT, qui, lui aussi, a collectionné des revers par 4-1 lors de sa tournée de préparation en Espagne. 
En Coupe du Trône, le Raja devra donner la réplique en aller (27 août) et retour (30-31 août) pour le compte des seizièmes de finale au Rachad Bernoussi, formation reléguée à la division des Amateurs.
 
 
 
 
     
 
 

Mohamed Bouarab
Mercredi 20 Août 2014

Lu 2050 fois


1.Posté par mustapha le 19/08/2014 21:00
Merci pour la bonne rédaction de l'article. En effet je suis un supporter du Raja depuis une dizaine d'années mais je m'interroge le plus souvent sur la politique d’insécurité qui règne au sein du club. Ceci s'explique surtout par l'incapacité du staff technique et des administrateurs à garder des joueurs de bonne qualité, en l'occurrence, Metouali, Raki, Yajour alors que le bilan de l'exercice de l'équipe a dégagé un bénéfice de plus de 5 Milliards de centimes.
Continuez à écrire sur le Raja et sur la Botola Pro

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs