Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Modiano explore le rôle de l’écrivain dans son discours Nobel




Modiano explore le rôle de l’écrivain dans son discours Nobel
Le romancier français Patrick Modiano, lauréat 2014 du Nobel de littérature, a exploré dimanche le rôle de l’écrivain, témoin distant de son temps, dans son discours de réception du prix. 
“Un écrivain est marqué d’une manière indélébile par sa date de naissance et par son temps, même s’il n’a pas participé d’une manière directe à l’action politique, même s’il donne l’impression d’être un solitaire, replié dans ce qu’on appelle « sa tour d’ivoire »”, a dit le romancier dans son discours, lu en français dans la majestueuse salle de la Bourse à l’Académie suédoise. “Prisonnier de son temps”, il est marqué par sa perception de l’époque dans  laquelle il est né et dans laquelle il vit. Ainsi, Patrick Modiano se voit comme “un enfant de la guerre, (...), un enfant qui a dû sa naissance au Paris de l’occupation”.
Il est aussi un écrivain du XXIème siècle qui, comme ses pairs, peut éprouver une certaine nostalgie vis-à-vis des grands romanciers du XIXème siècle car “le temps s’écoulait d’une manière plus lente qu’aujourd’hui et  cette lenteur s’accordait au travail du romancier car il pouvait mieux concentrer son énergie et son attention”. Aujourd’hui, “les « réseaux sociaux » entament la part d’intimité et de secret qui était encore notre bien jusqu’à une époque récente- le secret qui donnait de la profondeur aux personnes et pouvait être un grand thème  romanesque”.
Pourtant, le romancier a refusé de condamner Internet et la culture de l’immédiat véhiculée par les réseaux sociaux.  “Je suis persuadé que les écrivains du futur assureront la relève comme l’a fait chaque génération depuis Homère”, a-t-il affirmé notamment car l’écrivain “exprime toujours dans ses oeuvres quelque chose d’intemporel”.
Tour à tour acupuncteur, somnambule, voyant et séismographe, tout auteur est aussi un artiste. Modiano a expliqué ressentir une parenté avec aussi bien les peintres, tel Modigliani, que les musiciens, “qui me semblaient pratiquer un art supérieur au roman”. Il est à rappeler que le romancier est le quinzième auteur français à être couronné par un prix Nobel de littérature. Il recevra sa récompense mercredi des mains du roi de Suède, Carl XVI Gustaf, en même temps que les autres lauréats 2014, à l’exception de ceux de la paix qui le reçoivent à Oslo. 

AFP
Mardi 9 Décembre 2014

Lu 313 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs