Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Mieux sensibiliser pour garantir les droits des autistes




Mieux sensibiliser pour garantir  les droits des autistes
Le 1er Congrès international sur l'autisme a eu lieu, à Rabat, sous le thème "Expériences partagées pour une réadaptation, accompagnement et intégration individuels". 
Organisé par le ministère de la Solidarité, de la Femme, de la Famille et du Développement social en collaboration avec le Collectif autisme Maroc en célébration de la Journée mondiale de l'autisme, ce congrès constitue une occasion pour examiner un ensemble de questions relatives à l'autisme avec une pléiade d'experts nationaux et internationaux en provenance des Etats-Unis, du Canada, de France, d'Irlande, d'Italie, de Turquie, d'Arabie Saoudite, de Jordanie, de Tunisie et de Malaisie, en présence des autistes et leurs familles, ainsi que les représentants des différents départements ministériels et des établissements publics, du secteur privé, des acteurs de la société civile œuvrant dans ce domaine et des représentants des associations des droits de l'Homme. 
Cette rencontre s'assigne pour objectifs, selon la plateforme du congrès, de sensibiliser le grand public sur l'autisme afin de garantir les droits des personnes autistes, préserver leur dignité et prohiber toutes formes de discrimination à leur égard, rompre l'isolement de leurs familles, sensibiliser le public sur les questions liées à l'autisme, s'ouvrir sur les expériences internationales réussies afin d'en bénéficier et de renforcer le partenariat et la coopération avec les différents acteurs dans le domaine. 
Les organisateurs ambitionnent à travers les recommandations issues de ce congrès d'établir un programme de prise en charge des personnes autistes qui peut faire l'objet de plateforme pour le projet de stratégie nationale de promotion des droits des personnes en situation de handicap, d'enrichir l'expérience marocaine dans le domaine et échanger les bonnes pratiques internationales pour atteindre le niveau d'une participation mondiale. 
Les travaux de cette rencontre s'articuleront autour de cinq thèmes : "L'autisme selon les déterminants internationaux, en perspective d'une politique publique au profit des personnes en situation de handicap", "La recherche scientifique dans le domaine de l'autisme", "Les approches d'intervention au profit des personnes autistes", "Les stratégies de la réadaptation des personnes autistes" et "Témoignages sur le vécu des personnes autistes et leurs familles". 
S'exprimant à cette occasion, le ministre d'Etat, Abdellah Baha a mis en relief les efforts considérables entrepris par le Maroc ces dernières années pour promouvoir les droits des personnes en situation de handicap, y compris les autistes, notamment aux niveaux juridique et institutionnel, soulignant notamment la consécration par la Constitution de ces droits, et la ratification par le Royaume en 2009 de la Convention internationale relative aux droits des personnes handicapées. 
Nonobstant l'absence des statistiques précises sur l'autisme aussi bien au niveau national qu'international, les estimations de l'Organisation internationale de la santé (OMS) font état de plus de 62 cas /10000 personnes à l'échelle internationale, a-t-il indiqué, faisant remarquer que cette situation interpelle tous les acteurs à redoubler d'efforts pour favoriser un diagnostic précoce et réduire les effets de ce handicap pour les personnes atteintes et leurs familles. 
Pour sa part, le ministre de la Santé, El Hossein El Ouardi s'est félicité de cette initiative permettant la fédération des efforts de tous les départements gouvernementaux et acteurs de la société civile concernés pour garantir les droits sociaux des personnes autistes et assurer leur réadaptation et leur intégration sociale et professionnelle. 
Le ministre de la Santé a souligné que l'absence de données épidémiologiques au Maroc rend difficile l'évaluation du taux de prévalence de cette maladie au niveau national, en affirmant que, sur la base de recherches internationales faisant état d'une naissance sur 100 touchée par les TSA (Troubles du spectre autistique), près de 6.000 nouveau-nés seraient touchés par cette maladie sur les 600.000 naissances viables enregistrées chaque année. 
Le ministère de la Santé a intégré la dimension du handicap au sein de sa stratégie sanitaire 2012-2016, a fait savoir M. El Ouardi, en précisant que son département mettra en place un plan d'action sur l'autisme, dans le cadre d'une approche participative axée sur cinq priorités, dont le développement des connaissances sur cette maladie, l'amélioration de la formation des professionnels de la santé en matière de détection précoce de l'autisme et de sa prise en charge ainsi que la définition des normes de qualité des pratiques professionnelles envers les personnes souffrant d'autisme.

Samedi 3 Mai 2014

Lu 1344 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs