Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Mhamid El Ghizlane : Halte à l’abattage des palmiers !




Alors que l’espace oasien fait l’objet de plusieurs interventions pour préserver l’environnement, d’autres actes viennent remettre les pendules à zéro, sinon moins. A Mhamid El Ghizlane, et sous prétexte des efforts visant à désenclaver les ksours de cette zone reculée, les autorités compétentes s’emploient, sans scrupule, à abattre les palmiers-dattiers. Une aberration que dénoncent les associations locales. «Aménager une route dans la palmeraie est une bonne chose, mais cela peut aussi se faire sans pour autant abattre ce nombre de palmiers-dattiers qui font la fierté, mais aussi la vie des gens de la dernière palmeraie de Drâa», indique un jeune acteur associatif de la région. Déjà, renchérit-il, démarrer un projet sur des terrains de particuliers nécessite du moins l’information de ces personnes concernées, sinon emprunter les voies légales en la matière, dont les procédures d’expropriation. Pourquoi un tel projet ne connaît-il pas la mise en place d’un panneau ou une d’enseigne indiquant au public le porteur et l’enveloppe du projet, ainsi que son objectif ?   Une contre-attaque associative a été vite organisée. L’Association Zayla pour la préservation de l’environnement, basée dans la région, a émis un niet catégorique à ce projet et envoyé un écrit dans ce sens aux autorités centrales chargées de l’environnement. «Comment peut-on concevoir la mise en place d’un tel projet, sans qu’il y ait un dialogue et une information des populations, afin de connaître leurs avis et propositions, tant que le projet les concerne de manière directe?», soutient une lettre envoyée par l’Association Zayla au secrétariat d’Etat chargé de l’Environnement. Une dizaine de personnes ont aussi déposé une pétition, en guise de protestation, auprès du procureur du Roi, près la Cour d’appel à Ouarzazate. Des acteurs environnementaux de la région suivent de près cette question, et dans ce cadre, la Fondation «Sahara Roots» de Hollande exprime tout «son regret pour ce qui arrive, alors que nous ne cessons de planter, depuis une dizaine d’années déjà, des arbres pour contrecarrer les effets de la désertification». Une affaire à suivre.

Mustapha Elouizi
Vendredi 9 Mars 2012

Lu 749 fois


1.Posté par mhamid force le 27/03/2012 22:20
Nous avons des programmes annuaires de plantation des nouveaux types palmiers dattiers qui ont résisté le virus de bayod à notre oasis au Mhamid, Nous sommes connus nos intérêts, au même temps que nous connaître les intérêts de bizarres personnes comme Halim Sbai qui travaille pour rassembler d'argents d’après les étrangères comme Wanda Hibli et des autres, Pendant il fait d'une point noir des déchés au Centre de Mhamid

2.Posté par mhamid force le 27/03/2012 22:23
Bizarre personne, halim sbai fait un point noir de déché au centre mhamid, lèse l'environnement fait comme ça contre le projet de la route !!!!! pour protéger ses intérêts personnels.

Elle cache son face parce qu’elle est menteuse.

3.Posté par mhamid force le 02/04/2012 00:42

أصدرت مختلف جمعيات المجتمع المدني بالمحاميد الغزلان بيانا تتمن فيه انجاز الطرق التي ستربط بين دوارير المنطقة و التي من شأنها أن تساهم في فك العزلة عن هذه الدواوير و ربطها كغيرها من مختلف المناطق بالمغرب. كما أن المشروع سيساهم على حد بلاغ الجمعيات المدنية في تحسين ظروف عيش ساكنة الضفة الجنوبية لمنطقة المحاميد الغزلان القابعة في الجنوب المغربي و تحقيق تنمية مستدامة لها.

إن انجاز هذا المشروع كما جاء في بلاغ الجمعيات سيسهل ولوج الساكنة لمختلف المرافق الإدارية و الاقتصادية و المرافق والخدمات الأساسية، وسيحد من معاناة النساء الحوامل أثناء الوضع و كذا الحالات الصحية المستعجلة التي تحتاج النقل على وجه السرعة. كما أنه سيقلص من ظاهرة الهذر المدرسي التي تعرفها المنطقة بنسبة مرتفعة: فحوالي 100 تلميذ و تلميذة يتكبدون عناء قطع مسافة 10 كلمترات ذهابا و إيابا يوميا من أجل الالتحاق بأقسامهم بكل من الإعدادي و الثانوي راجلين أو على دراجات هوائية، مما يضطر معظمهم خاصة الفتيات إلى الانقطاع عن التمدرس بمجرد إنهاء المرحلة الابتدائية في ظل غياب النقل المدرسي.

كما أشار البلاغ الصادر عن جمعيات المحاميد الغزلان إلى أن إخلاء مكان الطريق من طرف مديرية التجهيز و النقل تم بموافقة الفلاحين الذين تتواجد أراضيهم و نخيلهم بالأمكنة التي ستمر منها الطريق، وذلك بمشاركة السلطات المحلية و الجماعة المحلية واعيان القبائل بامحاميد الغزلان. كما أشاروا إلى انه لا تتم عملية نزع أية شجرة نخيل إلا بعد المرافقة التامة لمالكها و تحديد مكان غرسها من جديد ما لم تكن مصابة بمرض البيوض.




Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs