Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Meriem Bensalah Chaqroun : “La COP 22 est celle des concrétisations”


Le secteur privé marocain engagé en faveur de la promotion d'une économie faible en carbone



Le secteur privé marocain est engagé en faveur de la promotion d'une économie verte et faible en carbone, a affirmé, récemment à Paris, la présidente de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), Miriem Bensalah Chaqroun.
Intervenant lors d'une rencontre sous le thème "De la COP 21 à la COP 22", organisée au siège du patronat français Medef, Mme Bensalah Chaqroun a également insisté sur l'importance du partenariat public-privé pour la réalisation des engagements en matière de lutte contre le changement climatique, soulignant que les entreprises doivent consommer mieux et polluer moins, ainsi que promouvoir les énergies renouvelables, tout en restant compétitives.
Elle a en outre rappelé l'Appel de Tanger en faveur du climat, signé en septembre dernier par SM le Roi Mohammed VI et le président français François Hollande et qui s'articule autour de plusieurs axes dont la sécurité alimentaire, l'utilisation des énergies renouvelables, la préservation des ressources et le transfert technologique, mettant l'accent sur la mobilisation des entreprises marocaines notamment dans le cadre de partenariats avec la Fondation Mohammed VI pour la protection de l'environnement.
Le Maroc a déjà pris des positions très fortes à la fois au niveau de l'Etat que des forces vives dont les ONG et le secteur privé en matière de préservation de l'environnement, a encore dit la présidente de la CGEM.
Elle a sur un autre registre indiqué que le Maroc a un rôle important à jouer en tant qu'acteur régional lors de la Conférence des nations sur le climat (COP 22), prévue en novembre prochain à Marrakech, grâce à la vision Royale et la concrétisation des projets en matière de préservation de l'environnement.
Le Maroc, leader dans le continent africain, est appelé aussi à fédérer l'ensemble des pays africains pour entrer dans ce cercle vertueux d'avoir des économies faibles en carbone voire décarbonées, a ajouté Mme Bensalah Chaqroun.
Cette rencontre avait pour objectif de dresser le bilan de la Cop 21 et de poursuivre la dynamique de mobilisation des entreprises en faveur des questions liées au climat.

 

Libé
Samedi 13 Février 2016

Lu 1918 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs