Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Mellilia est-elle visée par les islamistes ?

Le ministre espagnol de l’Intérieur tente de dissiper les inquiétudes des habitants du préside occupé




Le ministre espagnol de l’Intérieur, Jorge Fernández Díaz, a saisi l’occasion de l’investiture du nouveau président réélu de Mellilia, Juan José Imbroda, pour dissiper les inquiétudes des habitants de cette ville après la récente publication d’informations faisant état d’une menace terroriste qui pèserait notamment sur les deux présides occupés de Sebta et Mellilia.
Il y a quelques jours, le site web espagnol «El Confidential digital», avait estimé que quelque 3000 jihadistes seraient de retour au Maroc après avoir pris part à des combats en Syrie, en Irak ou en Libye et qu’ils ont «pour mission d’entrer en Espagne et en Europe pour continuer la lutte». Les frontières fictives séparant le Maroc de Sebta et Mellilia constituent, selon ce journal, le talon d’Achille de l’Espagne parce que ces deux présides pourraient connaître «des failles de sécurité», a souligné la même source.  «Une bonne partie des suspects qui veulent commettre des attentats au Nord de l’Afrique et en Europe vivent dans les villes proches de Sebta et Mellilia, à savoir  Tanger, Nador et Tétouan qui sont les voies préférées pour entrer en Espagne», a-t-elle dit en substance. Et de préciser que le problème réside essentiellement dans le chaos causé par les échanges quotidiens avec les deux présides, dont les terroristes pourraient profiter pour y entrer, alors que les policiers déployés sur les frontières se trouvent dans l’incapacité d’«effectuer le contrôle de manière adéquate».
Pour le ministre espagnol, ce genre d’informations « alarmistes est inutile », sans pour autant évoquer le nom de ce quotidien. Il a déclaré, lors de la cérémonie d’investiture de mercredi dernier, que les forces de sécurité et d’espionnage espagnoles déploient des efforts louables pour combattre le terrorisme jihadiste mais « sans alarmisme inutile ». Et bien que Mellilia figure parmi les villes où se sont déroulées la plupart des opérations antiterroristes entre 2014 et 2015, le ministre espagnol a souligné que le risque d’un attentat terroriste sur ce territoire est identique à celui du reste de l’Espagne, a affirmé pour sa part l’agence Europa Press.
Le responsable gouvernemental espagnol a par ailleurs mis en exergue «les excellentes relations avec le Royaume du Maroc» en matière de sécurité, d’immigration et de terrorisme.
A noter que l’information relayée récemment par «El Confidential digital» a été vivement critiquée par le Syndicat unifié de police qui a considéré que l’article en question est digne d’une presse de caniveau ayant pour but de semer la panique au sein de la population tout en assurant que les services de sécurité œuvrent inlassablement pour que les habitants de Mellilia se sentent protégés contre toute menace terroriste.

Mourad Tabet
Vendredi 17 Juillet 2015

Lu 1989 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs