Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Marrakech accueille un symposium sur la résistance des plantes aux insectes




Marrakech accueille un symposium sur la résistance des plantes aux insectes
La ville de Marrakech abrite, du 14 au 18 avril, la 21ème biennale du Symposium international sur la résistance des plantes aux insectes, dont les 20 dernières éditions ont été organisées uniquement aux Etats-Unis.
Placé sous l'égide du ministère de l'Agriculture et de la Pêche maritime, ce symposium se veut une plate-forme scientifique de réflexion pour plus de 100 chercheurs et experts venus de 36 pays, afin de passer en revue les progrès scientifiques et les dernières avancées dans le domaine de la résistance des plantes aux insectes ravageurs, indique mercredi un communiqué du Centre international de recherche dans les régions arides (ICARDA).
Selon une démarche privilégiant le développement durable et la voie génétique de résistance pour le contrôle des insectes nuisibles, les scientifiques qui participent à ce symposium débattront des alternatives de lutte, autres que le recours systématique aux pesticides, pour faire face à ce fléau qui cause des pertes estimées à des milliards de dollars au niveau mondial.
Ce symposium est organisé conjointement par le Centre international de recherche dans les régions arides (ICARDA), l'International Plant resistance to insects (IPRI), l'Institut national de la recherche agronomique (INRA) et l'Association marocaine de protection des plantes (AMPP), ajoute le communiqué. 
Les thèmes de ce symposium s'articuleront autour de trois axes, à savoir "Méthodologies de criblage et d'identification des sources de résistance aux insectes parasites", "Les stratégies conventionnelles et moléculaires développées pour la résistance aux insectes parasites" et "Les mécanismes de résistance aux insectes parasites".
Lors de cet évènement de portée mondiale, l'IPRI a décidé de décerner le Prix de mérite à l'équipe multinationale de chercheurs de l'ICARDA, du MIAC/USAID et de l'INRA du Maroc en reconnaissance de leurs travaux de recherche ayant abouti à la création de variétés de blé résistantes à la mouche de Hess, qui, à titre d'exemple, occasionne des dégâts d'environ 35% des récoltes au Maroc annuellement, souligne le communiqué.
Le plan Maroc Vert tirera, certainement, profit de cette importante manifestation en termes de connaissances et de nouvelles technologies pour renforcer davantage la stratégie nationale de recherche, de recherche-développement et de conseil agricole sur la résistance des cultures aux insectes et améliorer la productivité des cultures par des techniques de lutte contre les insectes au profit des agriculteurs.

Lundi 14 Avril 2014

Lu 1239 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs