Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Marrakech : Conclave sur les capacités entrepreneuriales des femmes




A l’invitation de l’Association Ennakhil pour la femme et l’enfant, une pléiade de chercheurs, d’experts, de spécialistes et des chefs d’entreprise représentant la gente féminine du Royaume, se sont donné rendez-vous les 16 et 17 octobre à Marrakech pour prendre part à une table ronde euro-méditerranéenne initiée sous le signe « Pour davantage de nouvelles compétences des femmes entrepreneurs au Maroc ».  
   Cette rencontre qui a été organisée en partenariat avec l'Association des Amis du Maroc en Finlande, a été rehaussée par la présence de l’ambassadeur de Finlande à Rabat, Antti Rytovuori.
   Dans son discours d’ouverture, le diplomate finlandais s’est félicité de l’amélioration de la situation de la femme au Maroc, bien que beaucoup de chemin reste à parcourir et des défis à relever en la matière, a-t-il estimé.
   « La participation des femmes dans la vie économique est aussi importante que leur engagement dans la vie politique et le rôle de la femme en matière de développement économique doit être renforcé », a poursuivi M. Rytovuori, faisant savoir que les femmes peuvent jouer un rôle de taille dans l’éradication de la pauvreté dans les pays en développement, alors même qu’elles ont été, jusque-là, des compétences relativement mal exploitées dans le développement économique et social. « Il est vrai que la société dans son ensemble ne s’attend pas à voir autant de femmes que d’hommes, entrepreneurs mais il n’y a aucune raison valable qui justifierait cette opinion », a-t-il estimé, notant que l’expérience montre que les femmes peuvent souvent être entrepreneurs et de bonnes dirigeantes, ce qui exige une forte volonté et de la confiance en leurs propres capacités et leurs bonnes idées dans le monde des affaires, ainsi que leurs connaissances et savoir-faire quant à la manière de gérer une entreprise, ou encore d’accéder au financement.
   Et d’ajouter que l’ambassade de Finlande à Rabat a, depuis des années, montré son intérêt pour les droits des femmes et l’égalité, comme en témoigne d’ailleurs son étroite collaboration avec plusieurs organisations marocaines des droits des femmes, saluant également l’excellence de la coopération entre les ONG marocaines et finlandaises qui existe déjà depuis quelques années.
    Et de conclure que même s’il faut du temps pour renforcer le rôle de la femme au sein de la société dans divers secteurs, grâce à un échange fructueux des connaissances, conjugué à la création de réseaux, il sera, désormais, possible de faire un pas en avant et de renforcer les capacités des participantes pour contribuer efficacement au développement de la vie politique au Maroc. Zakia Mrini, présidente de l’Association Ennakhil pour la femme et l’enfant a, dans une allocution adressée aux participantes, fait part de sa fierté de rassembler des femmes de diverses régions du Royaume pour discuter de thématiques importantes, à même de permettre le renforcement du rôle économique de la femme au sein de la société, via la consolidation de ses capacités entrepreneuriales selon des approches juridiques et de développement égalitaire.
"L'inscription de la femme dans le cycle économique national, le renforcement de ses capacités et de ses propres connaissances, et son ouverture sur les expériences réussies, s'avèrent indispensables pour le développement du Royaume et sa modernisation, car nous estimons que l'amélioration des conditions de la femme doit se faire de manière cohérente et complémentaire dans les différents secteurs d'activité", a-t-elle expliqué. Quant à la présidente de l’Association des amis du Maroc en Finlande, Mme Leena Maija Talilikka, elle s’est félicitée de l’organisation de cette conférence d’envergure qui se veut une opportunité, sans précédent, pour établir un échange fructueux des expériences et des connaissances et présenter des initiatives concrètes de nature à promouvoir la contribution de la femme aux efforts visant la réalisation du développement socio-économique escompté.
   Cette rencontre a été également l’occasion pour les conférencières de prendre connaissance de certaines expériences réussies dans le monde de l’entrepreneuriat et de se focaliser sur un certain nombre de thèmes pertinents tels que "Les aspects juridiques et administratifs pour la création d'une entreprise", "Le financement des PME", "Mokawalati : aperçu sur les compétences pionnières au Maroc" et "Les jeunes promoteurs : l'expérience d'encouragement de l'auto-emploi dans le Sud du Maroc".


Mohamed RAMI
Mardi 20 Octobre 2009

Lu 524 fois


1.Posté par Participante le 31/10/2009 20:42
Pour votre connaissance, Mme Zakia Mrini n'est plus la présidente de l'Association Ennakhil, nous avons reçu les invitations au nom de Amina Fannane la nouvelle présidente, de plus Zakia Mrini n'a pas participé à la conférence car elle était selon mes connaissances au Liban au moment de la conférence.....Essayer de corriger l'information.

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs