Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Maroc-Guinée en amical ce soir à Rabat pour préparer la CAN 2013 : Sans l'ossature et avec le retour des bannis




Maroc-Guinée en amical ce soir à Rabat pour préparer la CAN 2013 : Sans l'ossature et avec le retour des bannis
L'équipe nationale de football du  Maroc jouera ce soir en nocturne, la Guinée «Conakry» ou pour les adeptes de surnoms, le Sily national. C'est un trio arbitral sénégalais (Diatta, Malick et Camara) qui officiera cette rencontre amicale qui se déroulera au Complexe Moulay Abdallah à Rabat à 22h45 et qui entre dans le cadre de la préparation de notre sélection aux éliminatoires de la CAN 2013. En effet, le Maroc pour ce faire devra affronter et passer outre le Mozambique dans un peu moins d'un mois.
Si l'affiche de ce nocturne «ramadanesque» s'annonce assez plaisante de par la qualité et la coriacité de l'adversaire, elle restera néanmoins ternie par de multiples absences qui additionnées une à une font une demi-équipe de moins pour ce qui est des convoqués par le sélectionneur national. Et ce ne seront pas des moindres, car en  plus de Younés Belhanda pas encore remis de sa blessure contractée contre la Gambie en éliminatoires de la Coupe du monde, Oussama Assaidi, Nordin Amrabat, Mbark Boussoufa et Zakarya Labyad ou Youssef Larabi ne seront pas de la partie.
Eric Gerets qui semble-t-il et selon une commission parlementaire paye bel et bien ses impôts ici-bled, a refait appel à quelques exclus qui ciraient bien mieux les banquettes de leurs shorts que leurs godasses inutilisées. C'est ainsi que Marouane Chamakh qui ne joue toujours pas ou très peu dans son club a été rappelé tout comme Mounir Hamdaoui. Cependant, ce dernier s'est justifié car après avoir  enfin quitté l'Ajax d'Amsterdam pour la Fiorentina, il aura vite fait de se retrouver une bien belle forme.
Mais la surprise de la liste du sélectionneur est sans aucun doute la convocation de Adil Taarabt qu'il avait pourtant banni de ses préoccupations. Bien mal lui en prit car ô surprise! et en guise de réponse de la bergère au berger, le turbulent joueur via son club (Queens Park Rangers) a vite fait de s'excuser de ne point pouvoir rejoindre le groupe. La date du mercredi 15 août 2012 bien qu'étant FIFA permettrait, selon notre bon Eric, une option  aux clubs, celle de ne pas libérer leurs joueurs.
Dans ce chapitre du retour des « mis au ban » ou proscrits, on notera le retour d'Ahmed El Kantari dont la gestion par le Belge au Gabon avait été tant décriée. Dans cette optique, on rajoutera volontiers Christian Basser, lui aussi revenu parmi le groupe des convoqués. Tous ces amnistiés promettent solennellement qu'ils refouleront le gazon interdit le temps d'une punition avec une ferme intention de rachat. Vu que le Maroc est champion des matches amicaux, on peut donc leur faire confiance pour cela.
On regrettera cependant, mis à part les appelés de dernière minute (Brahim El Bahri et Abdessalam Benjelloun d'ailleurs tous deux aussi ex-pros revenus au bercail) l'indifférence affichée de Gerets envers les joueurs du cru avec lesquels pourtant, il a connu il y a peu de temps de belles satisfactions.  
De l'autre côté chez nos amis guinéens du Sily national, c'est le même son de cloche. Le Français Michel Dussuyer, coach en chef depuis 2010 déjà, a convoqué vingt joueurs mais sans la vedette maison Pascal Feindounou. L'ensemble qui défiera le Maroc reste tout de même de qualité avec tout comme nous autres, une quasi majorité d'expatriés, seul le gardien remplaçant Keita Aziz représentera le joueur local.
Le reste du groupe évolue pour la plupart en Europe, en Afrique ou en Asie (Allemagne, France, Danemark, Espagne, Belgique, Tunisie, Mali, Arabie Saoudite et tiens en Azerbaïdjan!) Sur son chemin vers le Maroc, la Guinée Conakry pour sa préparation aux éliminatoires de la CAN 2013 et en vue de sa rencontre officielle celle-là, avec le Gabon, a fait escale à Dakar.
Un arrêt fatal puisque les Lions de la Téranga du Sénégal n'en ont fait qu'une bouchée, en les dévorant trois buts à rien. Voilà de quoi préoccuper Titi Camara un grand joueur, autrefois trés porté vers l'offensive et aujourd'hui acculé à la défensive en tant que ministre des Sports en son pays et ce malgré les 100.000 $ dépensés jusqu'à présent pour la préparation.
Remarquons au passage, ce montant moindre au regard d'un certain salaire avec ou sans impôts. Bon spectacle tout de même !

Mohamed Jaouad Kanabi
Mercredi 15 Août 2012

Lu 4088 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs