Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

“Machi Bessmity” : Non au fanatisme sanguinaire et oui à l’humanité

Les Marocains se mobilisent sur les réseaux sociaux pour dire non à la barbarie




“Machi Bessmity” : Non au fanatisme sanguinaire et oui à l’humanité
 
En quelques heures, plus  d’un millier de femmes, d’hommes et de jeunes surtout ont adhéré à l’initiative. En quelques heures seulement, ils se sont investis et engagés pour crier leur rejet de la barbarie. Au Maroc, « Machi bessmity » -pas en mon nom- a été lancé sur les réseaux sociaux vendredi soir. Un groupe « Machi bessmity » a été créé sur Facebook. « Très vite, on a reçu des centaines et des centaines de demandes d’adhésion », confie l’un des quatre administrateurs du groupe.  L’urgence est née de la barbarie. Après l’assassinat atroce, insoutenable en Algérie d’un guide de  montagne français, la condamnation a investi les réseaux sociaux britanniques. « Not in my name », pas en mon nom, ont dit les internautes musulmans –mais pas seulement- vivant en Grande-Bretagne.  L’expression, « pas en mon nom », est désormais en partage, pour n’être qu’un cri de ralliement de tous ceux et celles qui croient en l’humanité, tout simplement. Le concept est adapté pour mieux être réapproprié. C’est sur une main rouge que l’on peut lire « Machi bessmity »«L’idée s’est imposée à nous naturellement. Il était important pour nous en tant que citoyens de faire entendre nos voix à partir du Maroc. Nous étions quatre au départ. La chaîne d’engagement s’est agrandie en quelques clics. Les jeunes ont répondu en masse, prenant des photos et postant des messages pour dire haut et fort « Machi bessmity », explique l’un des animateurs du groupe.
En quelques lignes, le groupe « Machi bessmity » explique sa raison d’être. Elle tient en deux mots : vie et humanité. Condamner les atrocités des assassinats de Daaich, oui, mais en aucun cas dans la posture du musulman qui s’excuse, se justifie. Contre la barbarie et pour l’humanité a été très vite le ciment qui a uni la communauté des facebookers  dans cette action de mobilisation. «Initiateurs de cette action  Machi bessmity, nous sommes Musulmans, mais cet appel n'a pas vocation à être une "initiative exclusive de Musulmans" : Machi Bessmity - pas en notre nom - a pour objectif de dire qu'en tant que Musulmans nous dénions à ces criminels le droit de dire qu' ils agissent en notre nom, au nom de notre religion, laquelle précise que "tuer un innocent revient à tuer l'humanité toute entière"...mais plus largement elle a pour but d'inviter chacun(e) - quelle que soit sa religion - à dire qu'en tant qu'humain il dénie à ceux qui commettent ces crimes de le faire en leur nom!», peut-on lire sur la page facebook du groupe «Machi bessmity ».
 
Un spot aussi pour 
dire «Machi bessmity»
 
Très vite, les messages se multiplient. Machi bessmity est écrit sur la paume d’une main, sur une feuille blanche avec des lettres noires, sur un t-shirt. Pas en mon nom se fait profession de foi. Cri de ralliement et cri du cœur aussi. «  Je suis un adolescent marocain de dix-huit ans, ambitieux, qui compte réaliser de nombreux projets... WA DA3ICH RA BAGHI N3ICH !!! Je tiens à la vie, je n'accepte pas qu'on tue en mon nom. Je refuse que l'on commette des horreurs au nom de ma religion… », poste Reda. «Je suis musulmane, pratiquante et j'étais la première à porter le voile dans ma famille et cela de façon délibérée! Ma religion est L'ISLAM et je crois en un Dieu unique, juste et miséricordieux! L'Islam est une religion de paix, d'amour et de respect ...le respect de la vie, de soi et de l'autre ! Je dénonce tout acte barbare qui salit notre religion … une religion de pureté ne doit pas être tachée de sang !!», renchérit Asmae sur la page du groupe. Il n’y a pas que des musulmans qui proclament «Machi bessmity». «Je ne suis pas musulmane mais mon pays l'est... et je refuse que l'on commette des horreurs au nom de la religion de mes compatriotes. Machi bessmity ou Machi Bessmit sahb dialy!!! » peut-on lire dans le message posté par Yannick.
Des jeunes, des moins jeunes, des femmes, des hommes créent sans se connaître les uns les autres, forment une chaîne de solidarité virtuelle mais tellement réelle. «"Machi bessmity", un cri de ralliement qui nous unira et qui sera assez fort pour dépasser la haine, la violence, l'abomination et créer un anti-virus suffisamment fort pour immuniser l'humanité de cette barbarie », soutiennent les initiateurs de l’action de mobilisation.
Face à la barbarie, la résistance s’organise. Des professionnels du cinéma et de l’audiovisuel –qui préfèrent l’anonymat aux sunlights pour que le plus grand nombre s’approprie l’action- sont en train de monter un spot pour dire en son et en image « Machi bessmity ». Un spot en arabe, amazigh, français et anglais tourné avec 12 personnes, six hommes et autant de femmes pour dire non à l’horreur. 

Narjis Rerhaye
Lundi 29 Septembre 2014

Lu 1855 fois


1.Posté par bouchra le 29/09/2014 00:07
Très bonne résolution de la jeunesse marocaine pour manifester contre la barbarie gratuite ,l image donnée par ses criminels doit être denoncer au plus haut niveau.
L islam est une belle religion de tolérance ,de respect ,de soutient aux opprimés ect...

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs