Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Lu dans le quotidien algérien “Liberté” : L’humanisme au secours de la dictature




Après une succession de laborieuses dénégations quant à son soutien au régime Kadhafi en butte à l’insurrection populaire, le pouvoir algérien annonce que l’épouse, la fille et deux fils du dictateur en déchéance séjournent dans le pays. On se souvient qu’officiellement le cortège de Mercedes qui a franchi la frontière sud-est du pays n’a pas existé. On observe que, cette fois-ci, au moins, la déclaration n’aura pas été conforme aux faits.  Mais devant les effets prévisibles de son initiative, le régime algérien, visiblement pas très rassuré de son fait, a préparé son argumentation qu’il a rendue publique en même temps que l’information. À savoir qu’il a mis au courant l’ONU et le Conseil de sécurité ainsi que le CNT libyen que, dans cette affaire, il a agi pour des raisons “strictement humanitaires” et qu’enfin les enfants et les petits-enfants de Kadhafi ne font que transiter par l’Algérie pour se rendre dans “un pays tiers”.  Le prétexte invoqué de l’humanitaire voudrait justifier que, dans ce cas, assistance n’est pas soutien. Mais le principe qui joue pour la famille du dictateur, on l’aura remarqué, n’a pas joué pour ses victimes, au plus fort de la répression quand, autour du mois de mars dernier, le père pouvait encore saigner les rangs des insurgés. Nous n’avions pas alors assumé notre devoir humanitaire tandis que l’autre voisin, la Tunisie, s’efforçait de s’en acquitter, malgré ses propres difficultés.
L’argument humanitaire, pour recevable qu’il soit, ne vaut en rien pour le reste de la délégation, surtout par le trépignant Hannibal qui ne manquera de devoir répondre des faits de supplice qu’il a accumulés au cours d’une déjà longue carrière de sadisme et de luxure. Devant l’étonnement du journaliste qui ne comprenait pas pourquoi il continuait à servir un tel bourreau, le domestique marocain qu’il a torturé en Suisse eut cette réponse : “A chaque fois que je démissionnais, je me retrouvais dans sa prison privée, située dans une de ses sociétés.” Et c’est au profit de ce geôlier qui disposait de la liberté des Libyens — et même des étrangers de Libye — que l’Algérie exerce son devoir d’humanité ! L’épreuve de la Libye aura accessoirement permis de dénombrer le résidu de dictatures du tiers-monde rescapées de l’après-guerre froide. On les reconnaît à leur soutien au camarade de promotion Kadhafi. L’historien Benjamin Stora, qu’on ne peut  pas soupçonner d’inimitié pour des dirigeants algériens actuels, estime que ces derniers analysent les relations internationales à l’aune de critères révolus, ils se veulent en quelque sorte fidèles à un monde disparu et du même coup font preuve de myopie”. Selon lui, “ils donnent l'impression de ne pas tenir compte de la nouvelle donne géopolitique, qu'il s’agisse de la chute du mur de Berlin, de la fin de la guerre froide, de l'élection de Barack Obama…”. Le pouvoir algérien se justifie d’avoir prévenu l’ONU et le CNT de son acte… humanitaire. Or, en effet, ce n’est pas tant la question de la conformité à la légalité internationale qui est en cause. Ni les tartarinades d’un CNT qui a, provisoirement, le vent — de l’Otan — en poupe qui inquiètent. La vraie question est que, dans ce geste, qui a tout l’air d’un appui à personnel à l’ex-maître de Tripoli, il n’a surtout pas été tenu compte du sentiment populaire national, plutôt acquis au peuple libyen qu’à ses anciens oppresseurs. 

M. H.
Samedi 3 Septembre 2011

Lu 706 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs