Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Libération des 45 Casques bleus fidjiens

Le Qatar dit y avoir joué un rôle de médiateur




Libération des 45 Casques bleus fidjiens
Les 45 Casques bleus fidjiens, enlevés le 28 août par un groupe armé sur le plateau du Golan en Syrie, ont tous été libérés sains et saufs, a annoncé jeudi l'ONU.
Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a salué leur libération, déclarant, via un porte-parole, qu'il appréciait "les efforts de toutes les parties concernées pour assurer leur libération sains et saufs".
Les Casques bleus ont été remis à la Force de l'ONU chargée de superviser le cessez-le-feu sur le Golan entre Israël et la Syrie (Fnuod) et sont "en bonne forme", ont précisé les Nations unies dans un communiqué.
 Les Casques bleus sont passés peu après en Israël, a annoncé à l'AFP une porte-parole de l'armée israélienne. 
"Ils sont en Israël", a-t-elle déclaré, précisant que les Casques bleus avaient franchi la frontière dans la zone de Tel Fares, dans le centre du plateau du Golan. 
Un correspondant de l'AFP a constaté qu'ils étaient transportés, à bord de véhicules de l'ONU, en direction d'une base des Nations unies dans la zone du Golan occupée par Israël.
Mais ils sont retournés en Syrie peu après, repassant la frontière à un autre endroit, a déclaré à l'AFP une porte-parole de l'armée, sans donner de raisons. 
Un porte-parole de l'ONU a confirmé que les Casques bleus avaient retraversé la frontière en direction de la Syrie. Ils "se trouvent actuellement au Camp Faouar, où ils sont soumis à des examens médicaux", a-t-il déclaré.
Ce porte-parole a ajouté que les ravisseurs n'avaient pas posé de conditions à la libération des 45 Casques bleus, et qu'"il n'y avait pas eu de concessions".
Une ONG syrienne avait annoncé précédemment que les Casques bleus avaient été relâchés par leurs ravisseurs membres du Front Al-Nosra, branche syrienne d'Al-Qaïda.
"Ils ont été relâchés aujourd'hui par al-Nosra", avait déclaré à l'AFP l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).
Al-Nosra avait annoncé dans une vidéo diffusée dans la nuit de mercredi à jeudi qu'il allait prochainement libérer ses otages.
Le Qatar a annoncé vendredi avoir joué un rôle de médiateur dans la libération en Syrie de 45 Casques bleus fidjiens, enlevés le 28 août par la branche syrienne d'Al-Qaïda.
"Les efforts du Qatar ont conduit, avec succès, à la libération des soldats fidjiens (...) qui ont été retenus pendant près de deux semaines" sur le plateau du Golan dans le sud syrien, a déclaré le ministère des Affaires étrangères dans un communiqué.
 Les 45 Casques bleus avaient été capturés le 28 août à la suite de combats entre l'armée syrienne et des groupes rebelles dont Al-Nosra, près de Qouneitra, dans la zone de désengagement délimitée en 1974 entre Israël et la Syrie.
 Al-Nosra a depuis formulé un certain nombre de conditions pour leur libération, dont celle de sortir de la liste noire des organisations terroristes établie par les Nations unies, selon l'armée fidjienne. 

AFP
Samedi 13 Septembre 2014

Lu 487 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs