Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les vieux, ces mal-aimés du gouvernement Benkirane…

Le Maroc, un pays où il ne fait pas bon vivre pour les personnes âgées




Les vieux, ces mal-aimés du gouvernement Benkirane…
«Les personnes âgées, un trésor dans chaque foyer». Tel est le slogan qu’a choisi cette année le ministère de la Solidarité, de la Femme, de la Famille et du Développement social, pour lancer sa  deuxième campagne nationale de sensibilisation à la situation des personnes âgées.  Une devise qui veut attirer l’attention sur l'importance de la promotion des droits de cette frange de la population et sur la consécration et la diffusion de la culture de la solidarité entre les générations.  Pourtant, entre les slogans du gouvernement et la réalité, il y a un gouffre abyssal et qui ne cesse de s’élargir. En effet, le sort de cette couche sociale ne s’est guère amélioré depuis l’investiture du gouvernement Benkirane il y a plus de deux ans et demi.  Pire, il risque d’empirer avec les mesures antisociales mises en place  par l’actuelle équipe gouvernementale. Aujourd’hui, bon nombre de personnes âgées vivent en marge de la société, victime de la solitude, de la pauvreté et des maladies, et ce  dans des asiles de vieillards qui manquent de tout et particulièrement d’une alimentation saine et de médicaments.    
Selon un rapport de la Banque mondiale,  31% des Marocains âgés sont privés d’assistance médicale et 15% n’ont même pas la chance de pouvoir accéder au monde du travail et à l’éducation. Le même document révèle que le Maroc a été classé à la 71ème place avec 39 points dans l’indicateur de garantie de revenus et à la 84ème place dans l’indice de garantie des conditions de vie adéquates. Un classement qui fait du Maroc un pays où il ne fait pas bon vivre pour les personnes du troisième âge.     
Une situation appelée à se détériorer puisque les politiques publiques destinées à améliorer le sort de cette population font défaut. C’est le cas de celles afférentes à la santé. Malgré les mutations démographiques et sociales que connaît notre pays, il enregistre un déficit fort important en nombre de médecins spécialisés en gérontologie. Selon des statistiques officielles, il compte 10 spécialistes dont une grande majorité pratique la médecine interne, soit un médecin pour 300.000 personnes âgées. Une aberration puisque le nombre de ces dernières s’élève à  3 millions d’âmes dont 80.000 atteintes d'Alzheimer. Mais, il n’y a pas que les médecins qui manquent. Les infirmières, les nutritionnistes, les kinésithérapeutes, les psychologues et les assistants sociaux font également défaut.     
Le déficit en matière de politiques publiques est également patent  au niveau des structures d’accueil destinées aux seniors.  En fait, il n’existe que 40 centres pour accueillir les personnes âgées en situation difficile notamment celles qui ont été abandonnées par leurs familles ou qui sont sans attaches familiales. La plupart du temps, ces centres manquent d’équipements, de personnels formés et de moyens matériels ; ce qui complique davantage les conditions de vie de ces  personnes qui y trouvent refuge et dont un grand nombre est atteint de maladies chroniques ou graves. 
Ces exemples attestent, si besoin en est, du manque de vision et de  volonté politique parmi les hérauts de l’Exécutif actuel  qui ne cessent de  nous rebattre les oreilles par leurs slogans ineptes et sans lendemain.    

Hassan Bentaleb
Jeudi 2 Octobre 2014

Lu 1296 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs