Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les victimes de la maladie cœliaque ignorées par le ministère de la Santé


Le gluten contenu dans les céréales pourrait constituer un danger fatal



Les victimes de la maladie cœliaque ignorées par  le ministère de la Santé
Maigreur, anémie, diarrhées fréquentes, douleurs osseuses ou dégradation de la dentition ou encore retard staturo-pondéral sont des symptômes parmi d’autres de la maladie cœliaque. Il s’agit d’une intolérance au gluten qui  engendre une mauvaise absorption de toute nourriture, provoque des lésions de l'intestin grêle, entraîne des troubles digestifs et développe certaines carences. Moins connue au Maroc en comparaison avec le diabète ou encore la tension artérielle, la maladie cœliaque existe et beaucoup de personnes en souffrent dans le silence mais surtout dans l’indifférence et la sous-médiatisation du phénomène. Les personnes atteintes par cette maladie n’ont pas le choix et doivent s’abstenir de consommer tout produit contenant du gluten. Généralement on trouve le gluten   dans les protéines de toutes les céréales (blé, seigle, orge) et  une intolérance alimentaire peut apparaître à tout âge. Le maïs reste la seule céréale tolérée dans l’alimentation des personnes atteintes par la maladie cœliaque.
«On ne dispose pas de statistiques exactes sur le nombre de personnes atteintes. Ce qui est sûr, c’est que le nombre des malades s’accentue et je peux vous confirmer que nous avons recensé cinq nouveaux malades par semaine rien qu’au niveau de notre section à Rabat», nous a affirmé Fatiha Zerhane, présidente de l’Association marocaine des intolérants au gluten (AMIG).
Et d’ajouter que le diagnostic est difficile car les symptômes de la maladie peuvent être assimilés à ceux présentés par plusieurs autres maladies. De plus, le manque de sensibilisation et surtout des responsables, d’indifférence ne facilitent pas la vie aux malades. «Nous avons lancé plusieurs appels pour un étiquetage et un rayonnage plus distinct pour les produits sans gluten mais l’indifférence reste de mise», à souligné la présidente de l’AMIG à «Libé» par bigophone interposé et  non sans amertume dans la voix. Seuls les produits de la contrebande ou provenant de l’Algérie ou encore de l’Espagne portent la mention «SANS GLUTEN».
Certes dans certaines grandes villes, des commerces réservés à ces produits ont ouvert. Cependant, nos grandes surfaces et magasins ignorent toujours le phénomène ou mettent dans le même rayon les produits destinés aux atteints de la maladie avec les autres céréales, ce qui engendre automatiquement une contamination dangereuse pour le consommateur sans gluten.
Selon l’AMIG, plusieurs promesses ont dû être faites et par les producteurs et par les responsables mais au fond rien n’a été entrepris pour protéger et faciliter la vie à nos concitoyens souffrant et de la maladie cœliaque et de cette  marginalisation. «C’est une véritable frustration pour ces malades et surtout les enfants. Ils n’ont pas le droit d’aller en colonie de vacances ni de manger dans une cantine ni, pire encore s’installer dans un internat pour faire des études. Un vrai calvaire surtout pour les familles démunies qui ne savent plus à quel saint se vouer. En outre, la maladie cœliaque reste non remboursable par l’AMO», précise Fatiha Zerhane.
Du côté du département de Louardi que nous avons contacté, la maladie est quasiment ignorée. Pas de statistiques, pas d’études, pas de surveillance. Aucune aide. Aucun intérêt. Aucune subvention de la part de l’Etat aux associations qui soutiennent les malades. Aucune initiative de la part du gouvernement ni de la part des médias officiels. Le ministère de la Santé est le premier mis à l’index. Cependant, plusieurs départements sont concernés par cette injustice. Il est écrit dans le préambule de la Constitution :«Une société solidaire où tous jouissent de la sécurité, de la liberté, de l’égalité des chances, du respect de leur dignité et de la justice sociale, dans le cadre du principe de corrélation entre les droits et les devoirs de la citoyenneté». A bon gouvernant, salut !

Kamal Mountassir
Mercredi 20 Février 2013

Lu 1164 fois


1.Posté par edson le 23/02/2013 11:15
c'est vraiment dommage que les autorités négligent ce problème qui est pourtant très important ,,le ministère de la santé et en collaboration avec les experts de la sante doivent se pencher sur le problème des malades cœliaques qui doivent suivre un régime sans gluten strict et a vie pour éviter les complications désastreuses sur l'organisme entre autres les douleurs articulaires ,l'infertilité,les maladies du système nerveux,les lymphomes des intestins ..etc.
je pense que les intéressées doivent créer une association agrée par l’état ,cette dernière chapeauté par les médecins gastroentérologues et des spécialistes sensibilise progressivement les malades ,la société civile pour un meilleur quotidien des malades.
je vous souhaite bon courage

2.Posté par EL BOUCHHATI HAMMADI le 27/10/2016 15:01
slam

je viens d’apprendre que mon petit-fils , bébé âge de 16 mois , est atteint de la maladie cœliaque au stade 3 a

je ne sais pas beaucoup trop de quoi il s'agit , je voudrai savoir de renseignements de quoi s'agit-il ?
je vous communique le résultat de la biopsie jéjunale suivant:

il a été communiqué 4 fragments biopsiques intéressant une muqueuse intestinale présentant un effacement partiel du relief villositaire .

Les glandes sont normocrines et sont disposées au sein d'un chorion comportant un important infiltrat inflammatoire lymphoplasmocytaire

on note une aumentation de nombre de lymphocytes intr-épithéliaux (55 lymphocytes pour 100 cellules épithéliales)

absence d'agent pathogène.
absence de lésions suspectes

CONCLUSION
Muqueuse duodénale présentant une atrophie partielle avec augmentation du nombre de lymphocytes intr-épithéliaux . Cet aspect est évocateur d'une maladie coeliaque au stade 3a .

je vous prie , de me faire part du diagnostic de la maladie ?
la différence entre l’allergie au gluten et la maladie de cœliaque ?
les stades de cœliaque et leurs danger ?
comment agir et qu'il est le remède ?

A qui s'adresser ?
est ce qu'il y a des spécialiste chargés de cette maladie?
est ce que d'après mon cas proposé il y a un danger ?
qui sont les mesures à prendre?
est ce que il y a une possibilité d'avoir un remboursement auprès de La CNOPS et ce parce que les aliments spéciaux concernant le régime de gluten sont trop cher,car les patients ne peuvent à les acquérir , dans ce cas on demande l'aide du Ministère de la santé, et celui de la prévoyance sociale (coops) d'intervenir pour réaliser cette requête .

j'espère que je n'ai pas oublié beaucoup de chose , et je vous remercie , par anticipation Mes Dames et Messieurs que Dieu Nous aide tous à supporter cette pathologie , et nous offre une prompte rétablissement nous et tous les être humains amine . je vous souhaite bonheur et santé bonne continuation .

3.Posté par EL BOUCHHATI HAMMADI le 27/10/2016 21:25
salam

j'attends toujours une réponse de la part des amis de cœliaque , j'espère que quelqu'un peut me répondre et me guider à trouver le moyen d'agir , et comment je dois trouver une solution
par le biais des experts de la santé afin d'éviter les complications désastreuses dues à cette pathologie néfaste et dont nous nous savons pas de grande chose . mes remerciements anticipés.

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs