Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les universitaires appelés à promouvoir les études de genre


L'égalité entre les deux sexes est une affaire globale



L'égalité entre les deux sexes est une affaire globale qui nécessite l'engagement de tous les acteurs de la société, particulièrement les universitaires appelés à promouvoir les études genre et sensibiliser les jeunes à la question, ont indiqué récemment à Rabat, des universitaires et des spécialistes de l'approche genre, réunis dans le cadre d'une rencontre sur "Etudes genre dans les universités du Maghreb, enjeux de droit, de savoir et de responsabilité sociale".
La directrice de la coopération et de l'action culturelles au ministère des Affaires étrangères et de la Coopération, Lamia Radi, a souligné, à ce propos, que le Maroc a mis en place des filières d'enseignement du genre dans les universités marocaines traduisant ainsi l'engagement du Royaume dans le processus de promotion, d'égalité et d'autonomisation des femmes, rapporte la MAP.
Ces filières permettent d'élaborer des outils et des indicateurs pour évaluer l'impact des politiques sur la situation de la femme dans le pays, a-t-elle expliqué lors de la séance inaugurale de cette rencontre organisée dans le cadre de la fête de la francophonie par le ministère des Affaires étrangères de la Coopération, en partenariat avec l'UNESCO et l'Agence universitaire de la francophonie.
Le Royaume a réussi à réaliser une série de réformes visant à affranchir la femme marocaine de toutes les formes d'injustice qui pèsent contre elle, notamment la Constitution de 2011 qui est venue renforcer ces progrès en consacrant l'égalité et la parité entre les hommes et les femmes dans tous les domaines, a-t-elle noté.
Pour sa part, le représentant de l'UNESCO, Phinitin Chanthalangsy, a mis en avant l'importance particulière d'une recherche scientifique forte, libre, active et éclairée sur les phénomènes de transformations sociales en l'occurrence la question de l'approche genre, relevant ainsi la responsabilité sociale des universités dans la sensibilisation et l'enrichissement du champ de production intellectuelle et scientifique en matière de l'approche genre et de la promotion de l'égalité entre hommes et femmes.
Les participants à cette rencontre ont relevé que l'université est habilitée par ses méthodes de recherche scientifique à analyser et servir la problématique de l'égalité homme-femme, soulignant son rôle stratégique dans la conception de politiques publiques et de cadres normatifs en la matière.
La conférence a été l'occasion pour échanger les expériences au Maghreb, de partager et d'élargir les discussions dans une perspective maghrébine et d'échanger les bonnes pratiques et multiplier les clés de lecture des défis avec la participation des universitaires du réseau de la francophonie.

Lundi 28 Mars 2016

Lu 1116 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs