Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les trois israéliens enlevés découverts assassinés

Israël impute le fait au Hamas et bombarde violemment la bande de Gaza




Les trois israéliens enlevés découverts assassinés
Les trois jeunes Israéliens enlevés le 12 juin ont été retrouvés morts dans le sud de la Cisjordanie occupée où ils ont été vus pour la dernière fois, faisant de l'auto-stop aux environs de la localité de Halhoul dans le nord-ouest du district de Hébron. Benjamin Netanyahu qui a qualifié le fait "d’assassinats de sang-froid", a promis de "faire payer" le Hamas islamiste.
Les cadavres ont été transférés pour autopsie afin de les identifier définitivement et de vérifier la date du décès, probablement intervenue peu après l'enlèvement, selon les médias israéliens. "Ils ont été kidnappés et assassinés de sang-froid, a déclaré M. Netanyahu. "Le Hamas est responsable et le Hamas paiera", a-t-il affirmé. Ce dernier qui a nié être impliqué dans le rapt mais a salué l'opération, a promis à Israël "les portes de l'enfer" en cas d'offensive contre lui. "Si les occupants se lancent dans une escalade ou une guerre, ils ouvriront sur eux les portes de l'enfer", a déclaré un porte-parole du Hamas à Gaza, Sami Abou Zouhri, mettant en doute la "version israélienne" de l'enlèvement.
Par ailleurs, l'armée de l'air israélienne a violemment bombardé la Bande de Gaza dans la nuit de lundi à mardi, mais sans faire de victimes, selon des journalistes de l'AFP.   Elle a lancé plus de 30 frappes sur tout le territoire, visant des terrains d'entraînement de groupes armés, selon le ministère de l'Intérieur du Hamas. 
Des chasseurs F-16 ont notamment ciblé des bases du Hamas et du Jihad islamique à Khan Younès et Rafah, dans le sud de l'enclave, a précisé la branche armée du Hamas. Auparavant, une roquette tirée de Gaza s'était abattue sur le sud d'Israël sans faire de dégât, selon l'armée. En outre, un jeune Palestinien a été tué mardi matin par l'armée israélienne au cours d'un raid mené contre le camp de réfugiés de Jénine dans le nord de la Cisjordanie, a-t-on indiqué de source palestinienne, tout en précisant que l'incident n'était apparemment pas lié aux opérations en cours dans le sud du territoire.
Des milliers de militaires israéliens encerclaient lundi soir Halhoul et la ville de Hébron, empêchant tout accès ou sortie de la ville. L'armée israélienne a démoli dans la soirée les maisons des deux principaux suspects de l'enlèvement, deux membres du Hamas à Hébron, toujours recherchés.
Depuis l'enlèvement, l'armée israélienne a arrêté 420 Palestiniens en Cisjordanie, dont 305 membres du Hamas, et fouillé 2.200 bâtiments. Cinq Palestiniens ont été tués par des soldats israéliens depuis le début de l'opération. Par ailleurs, la police a été mise en alerte sur tout le territoire israélien de crainte de représailles sur la minorité arabe ou les Palestiniens, selon les médias.  

AFP
Mercredi 2 Juillet 2014

Lu 107 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs