Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les supporters du Raja et …Daech

Bête et stupide




Les supporters du Raja et …Daech
Choquante. C’est le moins que l’on puisse dire de la vidéo où les supporters du club du Raja de Casablanca scandent un slogan à la gloire de Daech. Au début de ce passage de près de deux minutes, l’on voit des jeunes chanter les gloires de leur club fétiche. L’endroit est semi-clos, et on dirait le sous-sol d’une tribune de stade. L’ambiance est celle d’un avant-match. 
Soudain, l’on entend des jeunes crier : «Daech … Daech!», et cela dure plus d’une vingtaine de secondes. Personne ne réagit, ni appelle à se taire. Cela appelle des questions sur l’encadrement des supporters, dont 90% sont des jeunes et adolescents, voire des enfants.  L’on connaît le niveau d’instruction ou le niveau tout court de bon nombre de supporters footeux,  comme on connaît la psychologie des masses où les individus occultent leurs vraies personnalités, se contentant de  suivre certains supposés leaders. 
Sur la vidéo, l’on ne faisait certainement que reprendre un mot en vogue dans les médias : Daech. On le reprenait à son compte sans réelle conviction. Rien de mal, jusqu’ici. L’ambiance dans laquelle le slogan est scandé portait à croire que les masses se vantaient d’une force floue et ambiguë. En atteste le second refrain chanté tout de suite : « Allez Allez… c’est le jour J … au jihad!».   Leurs visages étant largement souriants, la situation ne présageait d’aucune portée pernicieuse  ni gravité outre mesure.  
On ne parle que rarement des problèmes de drogue et des dérives parmi les supporters. Mais de là à faire d’eux une proie potentielle des extrémistes est chose inadmissible. Aujourd’hui, on sait que ces slogans portant aux nues les terroristes ne sont qu’une dérive involontaire et inconsciente. 
On doit désormais atteindre le degré zéro de nonchalance, mais aussi de laxisme.  Les fans  des clubs doivent être encadrés et formés. Immuniser tous les fiefs de jeunes reste une tâche indispensable. Car qui sait si demain, parmi ces jeunes sans  protection, on vient «chasser» de nouvelles victimes. 

Mustapha Elouizi
Mercredi 1 Octobre 2014

Lu 2088 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait










Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs