Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les souffrances des malades atteints de Polyarthrite rhumatoïde, réduites de moitié

Au Maroc, l’accès aux thérapies demeure limité faute de moyens




Les souffrances des malades atteints de Polyarthrite rhumatoïde, réduites de moitié
Bonne nouvelle. Les souffrances des personnes atteintes de polyarthrite rhumatoide ont été réduites de moitié  ces 20 dernières années. C’est ce qui ressort d’une étude publiée dans la revue du Collège américain de rhumatolologie et dont les conclusions ont été rapportées par l’Association marocaine des maladies auto-immunes et systémiques (AMMAIS). Cette dernière se félicite des progrès réalisés dans le traitement de cette maladie, dans un communiqué publié pour la circonstance.
On y apprend ainsi que ladite étude a été menée par  une équipe de chercheurs, dirigée par le Dr Cécile Overman, de l’Université d’Utrecht, aux Pays-Bas, qui a mesuré l’évolution de ses conséquences sur une population de 1 151 patients entre 1990 et 2011 : âgés de 17 à 86 ans, à 68 % féminins et présentant à 62 % des facteurs rhumatoïdes positifs.  Ils ont été évalués au moment du diagnostic et durant trois à cinq ans.
Les résultats sont hallucinants. Il en ressort ainsi que le pourcentage des personnes atteintes d’anxiété, de dépression et de handicaps physiques est passé respectivement de 23 %, 25 % et 53 %, il ya 20 ans, à 12 %, 14 % et 31% actuellement. Les souffrances de tous ordres ont donc été réduites de moitié ces 20 dernières années. Ces performances ont été obtenues grâce à un diagnostic plus précoce, des traitements plus intensifs employés dès le stade initial de la maladie avec notamment le développement des médicaments immunosuppresseurs et de nouveaux produits biologiques - les biothérapies – ainsi qu’un meilleur suivi des malades faisant appel aux psychothérapies et à l’incitation à un bon équilibre diététique et à la pratique d’activités physiques. 
Quid du Maroc ?. L’Association AMMAIS estime que les patients bénéficient également de l’amélioration de cette prise en charge, quoique  ces bons résultats soient en deçà de ceux enregistrés en Europe. Les médecins disposent dans notre pays d’un choix plus large  de médicaments, ce qui permet une meilleure adaptation des soins à chaque situation individuelle et donc une meilleure efficacité : chaque médicament aux effets insuffisants ou indésirables chez un patient donné pourra en particulier être aisément remplacé par une autre molécule. 
 Et de préciser que le seul problème pour l’AMMAIS, et il est de taille, réside dans l’accès pour tous à ces thérapies, auxquelles bon nombre doivent encore renoncer, en partie ou en totalité, faute de moyens financiers. 
Par ailleurs, l’Association rappelle enfin que de 0,5 à 1 % de la population mondiale serait atteinte de la polyarthrite rhumatoïde, dont environ  180 à 350 000 Marocains, avec au moins deux tiers de femmes. Une maladie auto-immune où le système immunitaire s’attaque principalement aux articulations, s’exprimant par des gonflements douloureux au niveau des mains, des poignets, des genoux… et sous des formes plus ou moins graves et invalidantes

N.M
Samedi 28 Décembre 2013

Lu 1050 fois


1.Posté par Jawad le 28/12/2013 15:08
La polyarthrite rhumatoîde peut devenir réellement invalidante à long terme et doit être traité de manière précoce. En Europe il existe depuis quelques années des nouvelles bio thérapies très efficaces et qui peuvent beaucoup ralentir voir arreter l'évolution de la maladie. Ces bio thérapies coûtent chère mais sont prises en charge en France en tout cas par la sécurité sociale. Les personnes atteintes de cette affection doivent de préférence éviter les villes humides et résider dans des endroits chaud et sec . La réeducation est aussi très importante pour garder des articulations fonctionnelles.'( réeducation dans l'eau notament ) Les sources d'eau chaudes naturelles comme celles de Fes permettent aussi de soulager efficacement l'état des malades. Lorsque les poussées sont violentes , il faut rester au repos et appliquer sur les articulations enflées , de la glace , pas directement mais enroulées dans un tissu.Si je donne tous ces conseilles c'est parce que je souffre aussi de cette affection et je sais ce que peuvent endurer les marocains qui n'ont pas la chance d'accéder comme moi aux derniers traitement sur le marché.

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs