Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les services secrets espagnols sur le qui-vive

Daech lance une campagne de recrutement de jihadistes marocains “en vue de reconquérir Al Andalous”




 Eloy Velasco, juge de l’Audience nationale, la plus haute juridiction pénale en Espagne, vient d’accuser une association marocaine de défense des prisonniers islamistes d’ «appuyer et d’aider» les jihadistes.
Selon un jugement rendu dans le cadre des poursuites diligentées contre deux jihadistes présumés arrêtés à Malaga en octobre 2016, le Comité mixte pour la défense des détenus islamistes a «pour objectif de défendre les droits des détenus pour motifs islamistes».  Eloy Velasco estime que cette association se charge en réalité d’embrigader des jihadistes potentiels.
Le magistrat accuse les deux Marocains (Abdelilah Migou et Anouar Mrabet) appréhendés lors d’une opération conjointe avec le Maroc, d’avoir créé plusieurs profils sur Facebook en vue de «réaliser des activités virtuelles radicales». Il les a également accusés d’appartenir à un réseau jihadiste chargé de recruter et d’endoctriner les jihadistes potentiels via les réseaux sociaux, et d’être, en outre, des  membres actifs du Comité mixte pour la défense des détenus islamistes, selon Europa Press.
La même source a également précisé que les deux détenus risquent une peine allant de 6 à 12 ans de prison pour délit d’appartenance à une organisation terroriste. L’un d’entre eux, Mrabet, pourrait se voir infliger, en plus, une peine de 1 à 3 ans pour trafic de drogue.
Par ailleurs, la radio espagnole «Cadena Ser», a affirmé que la police et la Guardia civil ont mis en garde dans leurs derniers rapports contre une campagne initiée par le groupe terroriste Daech en vue de recruter de jeunes Marocains. «Ce n’est pas la première fois que Daech recrute de jeunes Marocains au Nord du Maroc et particulièrement dans des villes comme Fnideq, Tanger et Tétouan, mais son projet actuel est d’autant plus préoccupant qu’il a pour objectif la reconquête d’Al Andalous», indique la même source.
Les rapports des services espagnols précisent que l’actuelle  campagne de recrutement de Daech a été entamée en automne et «on n’en connaît pas encore l’ampleur», a précisé «Cadena Ser». Et d’ajouter qu’il faut maintenant « savoir combien de combattants ont accepté l’offre du groupe terroriste».
La même source souligne, par ailleurs, que les services espagnols craignent qu’«un grand nombre de jeunes Marocains rejoigne Daech» vu les salaires alléchants qu’il verse et rappelle qu’il y a deux ans, le salaire mensuel moyen d’un jihadiste en provenance d’Europe ou du Maroc pouvait atteindre 1400 dollars et que  «la radicalisation des jeunes marocains préoccupe autant les services secrets espagnols que marocains». 

T.M
Samedi 7 Janvier 2017

Lu 1022 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs