Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les requins n’ont pas besoin de dentifrice




Les requins n’ont pas besoin de dentifrice
Les scientifiques de l'Université de Duisburg et Essen (Allemagne) ont découvert le secret de la légendaire dentition des squales. En effet, les requins sont réputés pour leurs mâchoires munies de rangées de dents aussi effrayantes que particulièrement efficaces. Or, jusqu'ici, les chercheurs ignoraient l'origine d'une telle efficacité. Mais l'équipe allemande est parvenue à démontrer que celle-ci résidait dans l’élément actif de nos pâtes dentifrices quotidiennes : le fluor.
Bien qu'elles soient couvertes d’un revêtement minéral différent, la dent humaine et celle du requin sont aussi dures l’une que l’autre. Comme l'ont expliqué les chercheurs à Discovery News, la différence réside en fait dans la surface de ces dents. Plus précisément, c'est la concentration en fluor de cette surface qui fait toute la différence. "Pour rendre les dents plus résistantes aux attaques acides, la pâte dentifrice contient souvent du fluor. Sur la surface des dents [humaines], après le brossage, une petite quantité – beaucoup moins de 1 % – d'hydroxyde est échangé contre du fluor. En revanche, [la surface] des dents de requin contient [naturellement] 100 % de fluor", a commenté Matthias Epple, professeur de chimie à l’Université de Duisburg et Essen.
Mais outre leur impressionnante mobilité et leur indépendance, la dentition des requins a également une autre particularité : ces derniers ont la capacité de remplacer leurs dents plusieurs fois au cours de leur vie, notamment grâce à de multiples rangées de dents de remplacement. Ainsi, lorsqu'elles sont abimées ou tombent, elles sont spontanément remplacées par une dent de la rangée suivante. Certains requins perdraient de cette manière plus de 200.000 dents au cours de leur vie.
"En principe, les requins ne devraient pas souffrir de caries. Comme ils vivent dans l'eau et changent leurs dents régulièrement, la protection dentaire ne doit donc pas être un problème pour eux", a encore ajouté Matthias Epple. La découverte expliquerait ainsi comment les requins de grande taille notamment, parviennent à déchirer leur proie aussi efficacement. Toutefois, tous les squales ne présentent pas la même forme de dents, celle-ci dépendant de leur régime alimentaire.

Maxisciences
Samedi 4 Août 2012

Lu 283 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs