Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les raquettes espagnoles font le plein Les raquettes marocaines font le vide

Tournoi Challenger de Meknès




Les raquettes espagnoles font le plein Les raquettes marocaines font le vide
Décidément, il n’est pas encore temps pour les raquettes du cru de déroger à la règle du petit tour et puis s’en va. Le tournoi ATP de Meknès, épreuve dotée de 42.500 euros et comptant pour la deuxième étape du Circuit international Mohammed VI de tennis, devra se poursuivre sans le moindre joueur marocain. Ils étaient quatre, en l’occurrence Lamine Ouahhab, Yassine Idmbarek, Hicham Khaddari et Taha Tifnouti, à ne pas tirer profit des wild cards qui leur ont été attribuées pour figurer au tableau final.
La grosse déception est à mettre au compte de Lamine Ouahhab qui n’a pas fait le poids devant le Belge Kimmer Coppejeans, vainqueur de Roland Garros juniors en 2012 et qui occupe actuellement la 202ème place mondiale.
Il a fallu donc au Belge moins d’une demi-heure pour sceller le sort de cette partie sur le cinglant score de deux sets nets : 6-2, 6-0.
Hicham Khaddari et Taha Tifnouti n’ont pas été en reste, cédant le pas eux aussi sur la marque de deux manches. Tout comme Ouahhab, Khaddari, membre également de l’équipe du Maroc en Coupe Davis, a subi la loi d’un Belge, Yannick Mertens, vainqueur en 6-2, 6-2.
Quant à Tifnouti, il a été défait par le Bosnien Damir Dzumhur, tête de série n :3 du tournoi, sur le score de 6-1, 6-3.
Des quatre joueurs marocains engagés, seul Yassine Idmbarek a pu remporter un set pour le compte de ce premier tour du Challenger de Meknès. Il s’était adjugé la manche inaugurale par 6-3, avant de céder les deux autres (6-1, 6-3) à son adversaire italien Stefano Travaglia.
Pour ce qui est des autres résultats enregistrés lors de ce tour inaugural, la logique a été pleinement respectée avec une seule élimination de tête de série. Il s’agit du numéro 6 du tournoi, le Chilien Hans Podlipnik-Castillo, qui s’est incliné devant l’Egyptien Sherif Sabry sur le score de 7-6 (2), 4-6, 6-3.
Outre Sabry, l’Egypte comptera un second joueur au second tour, à savoir Mohamed Safwat, qualifié après l’abandon du Canadien Steven Diez qui était mené au score par 6-3, 4-1.
Comme précité, ce fut un tour sans surprises avec la qualification de l’ensemble des favoris. A commencer par la tête de série n :1, l’Espagnol Pablo Busta Carrero qui n’a pas trop fait dans les détails face au Français Martin Vaisse : 6-3, 6-2.
En plus de Carrero, toute l’armada espagnole a pu franchir le cap du first tour. Restent en course donc Albert Ramos-Vinolas (n :2), Adrian Menendez-Maceiras (n :4), Roberto Carballes Baena (n :5) et Ruben Ramirez Hidalgo (n :7).
Les autres joueurs qui ont balisé leur chemin pour les huitièmes de finale sont les Français Luca Pouille (n :8) et Julien Obry, issu du tableau des qualifs, le Russe Aslan Karatsev, le Belge Yannik Reuter et l’Italien Matteo Viloa qui doit sa présence au second tour à l’abandon du Serbe Pedja Krstin.
Par ailleurs, au tableau du double, les trois paires marocaines engagées ont été éliminées d’entrée. Ainsi Naufal El Idrissi associé à Taha Tifnouti ont été battus par le tandem n :1 composé de l’Italien Claudio Grassi et du Britannique Sean Thornley : 6-2, 6-2.
Mohamed Adnaoui et Ayoub Chakrouni ont été doublés par l’Egyptien Karim Hossam et le Russe Anton Zaitcev (7-5, 6-1), alors que Yassine Idmbarek et Younès Rachidi ont été défaits par la paire espagnole (n :2) Adrian Menendez-Maceiras et Ruben Ramirez Hidalgo (7-5, 6-1).  
Le tournoi de Meknès permettra à son vainqueur d’empocher 80 points et un chèque de 6150 euros, tandis que le finaliste aura droit à 3600 euros et verra son capital points augmenter de 48 unités. Pour les demi-finalistes et les quarts de finalistes, ça sera respectivement 2130 euros et 29 points, et 1325 euros et 15 points.
Les joueurs ayant accédé au second tour décrocheront 730 euros et 7 points, alors que les éliminés d’entrée recevront la petite somme de 400 euros et le moindre point. Et c’est le cas des raquettes nationales qui ont, une fois encore, raté de précieuses unités, à moindre frais qui plus est, pour rester abonnés aux places des profondeurs du classement. 
Pour rappel, après le tournoi de Meknès, le Circuit international Mohammed VI de tennis, qui en est à sa huitième édition, se poursuivra avec l’étape de Kénitra, avant celle de Casablanca, la 4ème et la dernière, prévue entre le 10 et le 17 janvier prochain.
La première étape du Morocco Tennis Tour avait eu lieu en juin dernier à Mohammedia et la victoire était revenue à l’Espagnol Pablo Carreno Busta.
 

Mohamed Bouarab
Jeudi 18 Septembre 2014

Lu 371 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs