Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les professionnels de l’environnement se donnent rendez-vous à Casablanca

Pollutec Maroc, labellisé par la 22ème Conférence annuelle de la Convention sur les changements climatiques (COP 22)




La huitième édition du Salon international des équipements, des technologies et des services de l’environnement (Pollutec Maroc) s’ouvrira dans une douzaine de jours. Exactement le 5 octobre prochain à la Foire internationale de Casablanca.
Labellisé par la 22ème Conférence annuelle de la Convention - cadre des Nations unies sur les changements climatiques (COP22), prévue en novembre prochain à Marrakech, Pollutec Maroc est « la vitrine privilégiée pour les offres marocaines et internationales en équipements, services et technologies dans les secteurs de l’eau, des  déchets, de l’air et de l’énergie », ont rappelé les organisateurs lors d’une rencontre tenue récement dans un palace de la métropole économique.
Environ 160 exposants nationaux et internationaux (65%) prendront part à ce rendez-vous qui se tiendra jusqu’au 8 octobre. Ils viendront de 13 pays : France, Allemagne, Espagne, Portugal, Autriche, Luxembourg, Turquie, Belgique, Estonie, Tunisie, Inde, Chine et Maroc.
Organisé conjointement par l’Agence Forum7 et Reed Expositions, sous l’égide du ministère délégué chargé de l’Environnement, Pollutec Maroc entend mettre en relation les industriels et les responsables politiques, économiques et techniques du secteur de l’environnement.
A noter que cette édition sera ponctuée par plusieurs activités : des expositions, des rendez-vous d’affaires, des forums ainsi que des ateliers exposants qui proposeront les dernières innovations et technologies dans ce domaine.
« Nous restons fidèles aussi à notre vocation africaine. Après avoir organisé deux éditions  dédiées à l’Afrique,  nous consacrerons cette année encore un espace Afrique où nous traiterons avec des pays comme la Côte d’Ivoire, le Togo, le  Burkina Faso et bien d’autres du problème de développement durable et de son avenir en Afrique. Car nous estimons que l’Afrique a son mot à dire dans le développement du monde», a confié à Libé Abderrahmane Ouardane, administrateur de Forum7.
Il est à souligner que «ce Salon aura aussi une dimension artistique puisqu’on va organiser une magnifique exposition qui aura pour thème «L’art contemporain d’Afrique au service de l’environnement ». Nous nous demandons comment aujourd’hui les artistes africains commencent à s’intéresser à l’environnement et à traduire leurs émotions et exprimer des messages concernant le développement durable et le changement climatique.
Par ailleurs, cette édition sera marquée par l’organisation de la deuxième édition des «Trophées Pollutec Maroc» qui vise à mettre en valeur le savoir-faire et l’innovation des sociétés présentes au Salon.
Réservés aux exposants, ces trophées récompenseront, pour la seconde fois, les projets innovants dans quatre grands domaines. A savoir « innovation », « partenariat », « réalisation exemplaire » et Prix spécial «développement durable Maroc ».
Le premier domaine « concerne, notamment, les dépôts de brevets, modèles, etc ainsi que l’utilisation de nouveaux matériaux et/ou de technologies de substitution. Cela concerne également les produits/services adaptés aux besoins d’un marché particulier », ont indiqué les promoteurs du Salon.
Le second, « partenariat», récompensera une collaboration exemplaire avec des industriels ou associations (Maroc - Maroc ou International - Maroc), tandis que le troisième domaine, «réalisation exemplaire », mettra en valeur une réalisation effectuée sur le territoire marocain, ont-ils précisé.
Quant au Prix Spécial «développement durable Maroc», il est réservé aux entreprises marocaines qui contribuent au déploiement d’une démarche durable  citoyenne et à l’accès aux ressources pour tous, explique-t-on.
Le Salon proposera, entre autres temps forts, le « Carré compétences ». Un rendez-vous destiné à mettre l’accent sur le capital humain de l’entreprise environnementale et les opportunités de création  de valeurs issues de l’efficacité énergétique. Ainsi que le 5ème Symposium « Territoires durables» conssacré au thème des déchets et changements climatiques.
Notons que lors de la rencontre de Casablanca, les organisateurs ont esquissé un débat sur la gestion des déchets avec un échantillon d’acteurs importants du secteur. En l’occurence, Mme Loubna Elabed, directrice valorisation des déchets non dangereux au ministère de l’Energie, des Mines, de l’Eau et de l’Environnement ; Mme Hin Badag (directrice Ecoval), François Pyrek (DG de Suez) et Touria Sbiri (DG de Serp). Un débat fort intéressant qui donnera lieu à des échanges fructueux, a fait remarquer Abderrahmane Ouardane.
Selon les prévisons des organisateurs, la 8ème édition de Pollutec Maroc devrait accueillir près de 6.000 visiteurs professionnels issus de l'industrie, des collectivités locales et de l'ingénierie. Des professionnels en quête notamment de solutions de prévention et de traitement des pollutions.

Alain Bouithy
Vendredi 23 Septembre 2016

Lu 677 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | Le temps d’une campagne | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait









www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs





Publicité

Pour vos Publicités sur le site
contactez admin@libe.ma