Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les pluies de mousson font plus de 300 morts

Le Pakistan et l’Inde s'attendent à une aggravation du bilan humain




Les pluies de mousson font plus de 300 morts
Des habitants désespérés se réfugiaient sur les toits lundi pour échapper aux crues qui ont dévasté le Cachemire et le Pendjab pakistanais, tuant 350 personnes et laissé des dizaines de milliers sans-abri.
 Les lignes téléphoniques étaient coupées dans la principale ville du Cachemire, Srinagar, et les routes étaient impraticables, ce qui compliquait la mesure de l'étendue des dégâts. Des vidéos en survol réalisées par l'armée montraient des villages entiers sous les eaux.
Au Cachemire, les plongeurs ont travaillé toute la nuit pour secourir les habitants et des rescapés sur les toits appelaient les secours en agitant les bras tandis que les flots charriaient voitures et bétail. Quelque 350 villages ont été submergés côté indien dans ces inondations déclenchées par des pluies de mousson torrentielles qui ont aussi causé des glissements de terrain, selon les autorités.
 Des milliers de soldats, secouristes et policiers, soutenus par des hélicoptères et des bateaux, ont afflué dans la vallée du Cachemire pour fournir des couvertures, des tentes et de l'aide d'urgence. Les sauveteurs ont secouru 5.183 personnes. 
 "La situation reste sombre, nous avons intensifié nos opérations de sauvetage", a dit O.P. Singh, directeur général de la National Disaster Response Force, à ces journalistes à Delhi.
 "Certaines zones ne peuvent être atteintes que par les airs, tellement le niveau de l'eau est élevé", a-t-il ajouté.
 "Il est très difficile de dire combien de gens sont pris au piège et dans quelles localités. On ne pourra le dire qu'une fois les personnes sauvées".
 Un porte-parole de la marine indienne a indiqué que les équipes de plongeurs travaillaient "jour et nuit". "Nous attendons tous (que le temps se calme) pour pouvoir rétablir les communications", a dit D.K. Sharma à la chaine NDTV.
La rivière Jhelum, gonflée par les pluies, a inondé une bonne partie de Srinagar pendant le week-end, coupant le réseau téléphonique et bloquant les déplacements. Le principal hôpital de la ville, les bâtiments de l'armée et un tribunal de la ville ont été très endommagés, selon l'agence Press Trust of India.
 "Les eaux montent sans discontinuer", raconte ainsi Vinod Vishen, un habitant d'un quartier huppé de Srinagar, Karan Nagar, sur Facebook, expliquant qu'il a déplacé toute sa famille sur le toit de sa maison.
 "Les vieilles maisons risquent de s'effondrent car l'eau ramollit les murs porteurs. La situation est très très sombre", ajoute-t-il.
Malgré l'absence de nouvelles pluies lundi, les autorités s'attendent à une aggravation du bilan humain.
 "Officieusement, le nombre de victimes est supérieur à 150. Il s'agit d'une crue éclair. Heureusement personne ne se trouve sans aide", a dit un responsable de la National Disaster Management Authority à l'AFP, sous couvert d'anonymat.
 Le Premier ministre indien Narendra Modi s'est rendu sur place dimanche et a estimé qu'il s'agissait d'un "désastre d'ampleur nationale".
Au Pakistan, les crues et l'effondrement des maisons ont fait 205 morts tandis que des centaines de villages et logements ont été endommagés, a indiqué un responsable de l'agence de gestion des catastrophes naturelles à l'AFP. 
 

AFP
Mardi 9 Septembre 2014

Lu 533 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs