Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les pays du Golfe promettent 100 milliards de dollars d’investissements au Maroc

Exposition des opportunités d’investissement devant les investisseurs des pays du CCG




Les pays du Golfe promettent  100 milliards de dollars d’investissements au Maroc
La rencontre des investisseurs des pays du Golfe au Maroc «GULFINVEST», dont la 3ème édition a clos ses travaux mardi soir à Tanger, a annoncé de bonnes nouvelles pour l’avenir de l’investissement au Maroc.
 A cette occasion, le président de l’Union des Chambres de commerce des pays du Golfe, Khalil Abdalah Al-Khounji, a noté que, selon les projections d’avenir de son organisation,  le volume des investissements directs et indirects des pays du Golfe au Maroc devrait atteindre 100 milliards de dollars dans les 10 prochaines années.
A l’en croire, M. Al-Khounji, qui se prononçait devant un parterre  de hauts responsables et 155 hommes d’affaires et investisseurs du Golfe aux côtés de leurs homologues marocains, a relevé  dans ce sens l’importance des opportunités d’investissement offertes par le Maroc dans plusieurs secteurs tels l’industrie, le tourisme, l’agriculture et l’énergie.
Tenu sous le thème «Un partenariat stratégique pour une économie d’avenir», cet événement  a été dédié essentiellement à l’examen des perspectives d’investissement au Maroc avec la région de Tanger-Tétouan comme focus particulier.
Dans cette perspective, un atelier a été organisé sous le thème «Les potentiels et avantages de Tanger», servant ainsi d’occasion pour la mise en relief des atouts de la ville du Détroit et de l’ensemble de la région, renforcés par les grands chantiers structurants mis en place pour donner un coup d’accélérateur au développement économique, notamment, Tanger Med et les zones franches.
A cet égard, le directeur général de la zone franche d’exportation de Tanger, Mehdi Tazi Riffi, a donné un aperçu sur l’activité de cette zone relevant de la plateforme industrielle et logistique de Tanger Med et qui accueille quelque 500 entreprises et emploie plus de 40 mille personnes.
Il a aussi noté la création, dans le schéma de développement de Tanger Med, d’autres zones franches et d’activités dédiées notamment à la logistique et l’industrie automobile, soulignant que cette plateforme, proche du grand port Tanger Med, offre des services avantageux pour les investisseurs et bénéficie d’un positionnement géostratégique unique sur le Détroit de Gibraltar et à la croisée des lignes maritimes internationales. Pour sa part, le délégué régional du tourisme à Tanger-Tétouan, Mustafa Agounjab, a relevé le potentiel de développement touristique dans la région, indiquant que la Vision 2020 porte une attention particulière au développement du territoire touristique du Nord, caractérisé par sa diversité grâce à ses 400 km de côtes, ses cités historiques et sa richesse naturelle. D’après lui, l’ambition de la Vision 2020 pour cette région est de porter la capacité d’hébergement de 15 mille lits actuellement à 40 mille lits et d’augmenter le nombre de visiteurs de près d’un million de touristes actuellement à 2,5 millions.
Concernant le volet agricole, le directeur régional de l’agriculture, Mustafa Hassani, a précisé que le Plan Maroc Vert (PMV) prévoit, dans sa déclinaison régionale, de faire de l’agriculture un moteur de croissance dans la région Tanger-Tétouan, au même titre que l’industrie et les services, en tirant profit du potentiel agricole local, notamment dans les secteurs oléicole, des arbres fruitiers, des fruits rouges et de la chaîne laitière. Il a fait savoir que le PMV prévoit, pour la région, la réalisation de 119 projets d’une valeur de 8,5 milliards de DH à l’horizon 2020, en précisant que  82 projets sont déjà réalisés ou en cours de réalisation pour un coût global de 5MMDH.
En substance, plusieurs autres présentations ont été faites notamment sur le projet de reconversion du port de Tanger-Ville, un projet structurant pour le développement du tourisme de croisières et de loisirs et l’aménagement du voisinage immédiat du port, ainsi que sur le potentiel en énergies renouvelables de la région de Tanger-Tétouan, qui abrite trois stations éoliennes d’une capacité globale de près de 220 mégawatts.

J.S
Jeudi 9 Mai 2013

Lu 1221 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs