Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les nouvelles technologies au service du RGPH 2014

Ahmed Lahlimi met en exergue l’introduction de nouveaux thèmes portant sur le bien-être des Marocains




Les nouvelles technologies au service du RGPH 2014
Tous les Marocains sont invités, du 1er au 20 septembre prochain, à participer à la réalisation du Recensement général de la population et de l’habitat (RGPH). En comparaison avec 2004, ce sixième Recensement connaît l’introduction, à point nommé, par le Haut-commissariat au plan (HCP) de plusieurs nouveautés fort louables. En effet, en dix ans, la donne a largement eu le temps de changer et a permis d’acquérir une bonne dose de know how et de synchronisation.
Ainsi, en réalisant des travaux cartographiques; caractérisés par l’utilisation, tout de même, d’images satellitaires de très haute résolution acquises auprès du Centre Royal de télédétection spatiale; le HCP a pu découper le territoire national en plus de 48.000 zones. Ces dernières constitueront chacune un district de recensement dont la taille rendra la tâche aisée à l’agent recenseur. Dans la foulée et toujours dans le souci de réaliser cette opération de grande envergure, le HCP a déployé toute la logistique qui s’impose en termes de locaux, de moyens de communication, d’élaboration des questionnaires… Le tout sans omettre la phase de formation des enquêteurs et des contrôleurs. En effet, plus de 53.000 recenseurs, encadrés par environ 20.000 contrôleurs et superviseurs, ont bénéficié d’une formation spécifique leur permettant de s’acquitter de leur mission dans les règles de l’art.  Le HCP promet également que ce recensement se fera dans les temps impartis à l’instar de la précédente opération de 2004. «C’est le deuxième recensement que le Maroc va réaliser avec la couverture totale de la population et dont les résultats seront livrés dans des délais records. 
Grâce à la technique de lecture automatique des documents, nous allons avoir une idée exacte sur la population légale après un mois et demi. Cette fois-ci, comme pour le cinquième recensement, on va procéder à une exploitation exhaustive à l’échelle de toutes les unités territoriales de base. C'est-à-dire au niveau des quartiers, des douars, des communes, des provinces…», nous a expliqué le Haut-commissaire au plan, Ahmed Lahlimi.  
Et outre l’importance que revêt le recensement général pour le Maroc, le patron du HCP nous souligne l’introduction de nouveaux thèmes qui auront le mérite de porter sur le bien-être des Marocains, les différents aspects de l’environnement et des questions plus larges ayant trait à la qualité des ressources humaines. 
Dans la liste de ces nouveautés figure, ainsi, le procédé technologique consistant en l’utilisation d’images satellitaires couvrant l’ensemble du Maroc, qui a permis un ratissage exhaustif des populations, des ménages et des logements par les agents recenseurs. Sur le plan du recrutement des participants, le HCP a eu recours, pour la première fois dans l’histoire des recensements au Maroc, aux technologies modernes de communication par l’instauration d’un appel à candidature via le site web institutionnel du HCP (www.hcp.ma) et le nouveau site dédié spécialement au recensement (www.rgph2014.hcp.ma). Le tout sans sonner le glas de la méthode classique de dépôt de dossier de candidature sous format papier. La question de la formation des participants au recensement n’était pas, en effet, en reste. Ainsi, pour la première fois dans la réalisation des recensements, les séances de formation des participants voient l’utilisation de supports didactiques audiovisuels qui faciliteront la compréhension des concepts et définitions utilisés ainsi que le mode de remplissage des différents questionnaires du recensement.
Dans le pipe, le HCP compte, lors de la phase de collecte des données du recensement durant les 20 jours, instaurer un système intégré de suivi régulier du déroulement du RGPH en utilisant les technologies modernes de communication, à savoir mise à disposition de GSM et envoi de SMS.
Ces innovations en disent long ainsi sur le souci majeur du HCP, qui est de mener à bien cette initiative. Et après une durée de travail, d’échanges d’idées et d’expériences, différents constats et conclusions pourront être dégagés par les participants. Ce qui, au final, permettra clairement de cerner problématiques et défis dont la compréhension et la résolution déterminent l’avenir des peuples et des générations futures.
Il est, en effet, intéressant de relever que de manière globale le RGPH constitue une opportunité de collecter de nombreuses statistiques démographiques et socioéconomiques sur l’ensemble du Royaume.


Meyssoune Belmaza
Jeudi 28 Août 2014

Lu 2219 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs