Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les nouvelles sanctions de l’UE contre la Russie entrent en vigueur

Moscou critique les décisions américaines




Les nouvelles sanctions de l’UE contre la Russie entrent en vigueur
Les nouvelles sanctions européennes contre Moscou, qui visent notamment à limiter le financement de l'économie russe, sont entrées en vigueur vendredi matin avec leur publication au Journal officiel de l'UE.
Elles prévoient aussi des mesures ciblées contre 24 personnalités russes et ukrainiennes accusées d'êtres impliquées dans le conflit en Ukraine.
 Les sanctions bloquent le financement de la dette de trois compagnies pétrolières, Rosneft, Transneft et la branche pétrolière de Gazprom, Gazprom Neft, ainsi que trois du secteur de la défense, le fabricant de chars OPK Oboronprom, United Aircraft Corporation, maisons mères des entreprises qui produisent les avions MiG et Soukhoï, et l'entreprise aérospatiale publique Uralvagonzavod, qui produit des hélicoptères.
La monnaie russe est tombée vendredi à un nouveau record de faiblesse face au dollar, plombée par le renforcement des sanctions européennes et américaines qui visent notamment le secteur pétrolier, vital pour une économie russe au bord de la récession.
L'UE a aussi ajouté une liste de "neuf sociétés mixtes du secteur de la défense" aux entreprises déjà visées par une interdiction d'exportation de biens à double usage civil et militaire. Elle a renforcé les restrictions à la fourniture de services liés à l'exploration pétrolière en Russie.
Sur la liste des 24 personnalités russes et ukrainiennes visées par un gel des avoirs et une interdiction de voyager dans l'UE, figurent Sergueï Chemezov, présenté comme un "proche" du président Vladimir Poutine, "tous deux ayant été officiers du KGB en poste à Dresde", en Allemagne de l'Est dans les années 80.
Figurent aussi sur la liste un vice-président du Conseil de la Fédération de Russie, Youri Vorobiov, le premier vice-président de la Douma, Ivan Melnikov, et plusieurs vice-présidents.
L'Union européenne s'était résolue jeudi à mettre en œuvre des sanctions économiques renforcées contre la Russie, dont le principe avait été décidé par les chefs d'Etat et de gouvernement le 30 août après de nombreuses informations sur l'entrée de troupes russes en Ukraine et leur participation directe aux combats.
 Le paquet finalisé vendredi dernier avait été approuvé lundi, mais les 28 s'étaient donné du temps pour les mettre en oeuvre, après l'annonce d'un cessez-le-feu et l'amorce d'un processus de paix.
Jeudi, ils ont décidé de passer à l'action en se disant prêts à "suspendre" voire à "abroger" les sanctions d'ici fin septembre en fonction de l'évolution de la situation. La Russie a critiqué vendredi les nouvelles sanctions de Washington contre Moscou, annoncées la veille par le président américain Barack Obama, en soulignant que celles-ci étaient sans lien avec la "réalité".
"Les sanctions annoncées par le président Obama sont déconnectées de la réalité", a déclaré le président de la Douma (Chambre basse du Parlement), Sergueï Narychkine, cité par l'agence publique Ria-Novosti, en affirmant que le conflit en Ukraine n'était qu'un "prétexte" pour l'Occident pour sanctionner la Russie.
 

AFP
Samedi 13 Septembre 2014

Lu 551 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs