Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les négociations entre Israéliens et Palestiniens reprendront en octobre


La reconstruction de Gaza estimée à six milliards d'euros



Les négociations entre Israéliens et Palestiniens reprendront en octobre
 
Les négociateurs palestiniens et israéliens présents au Caire sont tombés d'accord mardi pour poursuivre fin octobre leurs discussions indirectes pour une trêve durable dans la bande de Gaza, a annoncé un responsable du Hamas.
 Le 26 août, Israéliens et Palestiniens étaient parvenus à un cessez-le-feu mettant fin à leur troisième guerre en six ans dans la bande de Gaza. Ils étaient convenus de renvoyer à un mois les négociations sur les questions de fond.
Le nouveau report, annoncé mardi après une première séance de négociations organisée sous l'égide de l'Egypte, était prévisible en raison des fêtes religieuses musulmanes et juives qui auront lieu dans les jours à venir.
 "Nous avons fini les négociations indirectes (...), il a été décidé qu'elles reprendraient la dernière semaine d'octobre", a annoncé sur son compte Facebook un haut responsable du mouvement islamiste Hamas qui fait partie de la délégation palestinienne, Ezzat al-Rishq.
Le ministère égyptien des Affaires étrangères a pour sa part précisé que les négociations indirectes reprendraient au Caire au cours de la seconde moitié du mois d'octobre.
 Au cours des discussions de mardi, "les deux côtés ont convenu de respecter la trêve et présenté leurs suggestions à propos des pourparlers concernant les questions en suspens", a indiqué le ministère dans un communiqué.
 Les négociateurs israéliens ont quitté la capitale égyptienne après les discussions mardi, selon des sources à l'aéroport du Caire.  Les représentants du mouvement Fatah du président Mahmoud Abbas et du Hamas, qui forment la délégation palestinienne, vont cependant rester au Caire pour engager des discussions au sujet de leurs dissensions internes.
La délégation palestinienne a proposé que les discussions d'octobre soient centrées sur la reconstruction de Gaza, la construction d'un port et la rénovation de l'aéroport, a affirmé M. Rishq. De son côté, Israël exige la démilitarisation de la bande de Gaza, une condition refusée par le Hamas.
Israéliens et Palestiniens avaient accepté de mettre fin au conflit à l'issue de négociations indirectes conduites sous l'égide de l'Egypte.
Réconciliés fin avril, le Fatah et le Hamas sont de nouveau à couteaux tirés. M. Abbas a menacé de faire voler en éclats le gouvernement d'indépendants formé en juin, accusant le Hamas de conserver un "gouvernement parallèle à Gaza".
Les deux parties doivent s'entendre sur des questions aussi essentielles que la future gouvernance de la bande de Gaza et le versement des salaires des fonctionnaires de l'enclave.
 Une conférence de donateurs internationaux doit avoir lieu le 12 octobre au Caire pour financer la reconstruction de Gaza, ravagée par l'offensive israélienne. Des experts palestiniens ont estimé à six milliards d'euros le coût de cette reconstruction.
 

AFP
Jeudi 25 Septembre 2014

Lu 261 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs