Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les «minorités religieuses» sous pression


Selon un rapport du département d’Etat américain, les juifs marocains pratiquent leur culte en toute liberté alors que les convertis au
christianisme et les Bahaïs évitent de le faire publiquement



Les «minorités religieuses» sous pression
Un rapport du département d’Etat américain estime que plus de 99 % des Marocains sont sunnites, alors que les minorités religieuses (chrétiens, juifs, chiites, bahaïs) constituent  moins de 1% de la population. Ce rapport sur la liberté religieuse dans le monde que l’US Department publie chaque année, estime également qu’au Maroc, il existe entre 3.000 à 8.000 chiites (dont quelques Marocains), ainsi que 300 à 400 Bahaïs, notamment dans la région de Tanger.
Les chrétiens (protestants, russes orthodoxes, grecs orthodoxes, catholiques) pratiquent leur culte en toute liberté, mais si  des « leaders chrétiens estiment qu’il y a probablement 8.000 chrétiens à travers le pays, plusieurs d’entre eux rapportent qu’ils ne peuvent se rencontrer régulièrement de peur de faire l’objet de persécution », précise le rapport.
Le rapport fait également état de la fameuse et controversée fatwa émise en avril dernier par le Conseil supérieur des oulémas dans laquelle il avait fustigé le prosélytisme en le taxant de « terrorisme religieux » et affirme que tout musulman qui déciderait de changer de foi ou de croyance pourrait être taxé d’apostat et, partant être condamné à mort. Le rapport ajoute que plusieurs partis politiques et des organisations des droits de l’Homme ont « rapidement » dénoncé cette fatwa, tout en soulignant qu’aucune expulsion n’a été opérée cette année pour cause de prosélytisme.
La même source évoque l’existence de rapports affirmant l’existence d’«abus» et de  « discriminations » basés sur la religion et que certains Marocains convertis au christianisme soulignent « que le gouvernement ne prend pas de mesures légales adéquates pour mettre fin aux harcèlements» dont ils font l’objet. Le Département d’Etat américain, rappelle néanmoins que les citoyens marocains de confession juive pratiquent leur culte en toute liberté et vivent en toute sécurité à travers le pays, que les commémorations juives annuelles sont célébrées partout et que les  juifs visitent régulièrement leurs lieux de culte et de mémoire.
La même source estime que la communauté juive marocaine se compose de 3000 à 4000 citoyens dont à peu près 2500 résident à Casablanca et une centaine à Rabat et une autre à Marrakech, alors que le reste est dispersé à travers le pays.
Le rapport américain évoque aussi la situation des citoyens marocains pratiquant les rites bahaïs considérés comme tenant de l’« apostasie », raison pour laquelle « plusieurs membres de la communauté bahaïe évitent de révéler leur appartenance religieuse ».
 
 

M. T
Lundi 4 Août 2014

Lu 423 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs